Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Un balcon-potager, ça vous tente ?

Comment éviter au maximum ces différents problèmes ?

En plaçant des « coupe-vent » tout autour du balcon. On peut se procurer dans le commerce des rouleaux (différentes hauteurs disponibles) de tiges de bambou ou de bruyère. D’aspect naturel, ces écrans apporteront, outre une protection, une indéniable touche esthétique à votre balcon. Veillez surtout à les fixer solidement si vous ne voulez pas les voir se tordre sous les assauts du vent.

Vous n’avez pas de jardin ? Ce n’est pas un véritable problème puisque vous aussi, vous pourrez vous régaler de légumes frais en les cultivant dans des pots, voire même dans de petits bacs spécialement conçus pour accueillir un mini-potager et vos plantes condimentaires préférées. (Bac Carré en bois Excellent)

Evidemment, avant de vous lancer dans l’aventure potagère sur balcon, je vous conseille de vous renseigner avec précision pour savoir si vous pouvez installer des bacs et des grands pots sur cet espace. Certaines exigences urbanistiques comme le type de matériau ou encore la couleur des pots et des bacs sont parfois de mise. Mieux vaut donc prendre toutes ses précautions plutôt que de devoir par la suite évacuer ce qui n’était pas autorisé. Attention également à la résistance du balcon, il ne faudrait pas retrouver votre potager à l’étage inférieur ! !
 

Tenir compte des conditions de culture

Un potager sur un balcon n’est pas un potager en pleine terre et les plantes doivent supporter des conditions de culture assez différentes.
L’exposition du balcon est très importante. La majorité des légumes et toutes les plantes aromatiques de base (thym, romarin, hysope, ciboulette, mélisse) apprécient les endroits ensoleillés. Un balcon exposé plein sud vous permettra de nombreuses cultures, mais il faudra malgré tout faire très attention pour que vos légumes ne « cuisent » pas lors des fortes chaleurs estivales, d’autant que généralement le sol est en béton et que celui-ci devient vite brûlant ! Pour réduire cet impact négatif, vous pouvez envisager de peindre le sol en brun ou en vert (le plus foncé possible). Vous pouvez également, pour rendre l’endroit plus « naturel », poser des dalles en bois ou dérouler un tapis de gazon synthétique. Si vous optez pour le gazon synthétique, choisissez de la très bonne qualité, car rien n’est plus laid qu’un gazon artificiel qui se décolore rapidement et prend une vilaine teinte bleutée.

Une petite pergola sur laquelle vous ferez grimper un rosier (il aime le soleil) pourra aussi apporter un peu d’ombre et de fraîcheur.
De multiples observations ont montré que des dégâts très importants peuvent être occasionnés par des vents violents ou des courants d’air qui touchent les balcons des immeubles élevés. En très peu de temps, on peut se retrouver avec des tiges cassées, des feuilles déchirées, des fleurs très endommagées. De même, et chaque jardinier le sait, un vent constant, même faible, assèche rapidement le substrat.

 

 

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »