MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Un arbre pour mon balcon ?

Vue 7352 fois
par La Plante Du Mois • 3 Juin 2016

L'envie de végétal durable prend désormais le chemin des balcons. Qui mieux qu'un arbre peut-il mieux symboliser cette aspiration profonde à la vie, à la nature ? Ancré dans le temps et les saisons, il donne chaque année des rendez-vous que la famille guette : le premier bourgeon qui se déplie, la première fleur qui s’ouvre, le premier fruit mûr que l’on croque… Au fil des ans se tissent avec lui des liens forts comme une amitié vraie. 

Mon espace naturel personnel

L'envie de végétal durable prend désormais le chemin des balcons. Qui mieux qu'un arbre peut-il mieux symboliser cette aspiration profonde à la vie, à la nature ? Ancré dans le temps et les saisons, il donne chaque année des rendez-vous que la famille guette : le premier bourgeon qui se déplie, la première fleur qui s’ouvre, le premier fruit mûr que l’on croque… Au fil des ans se tissent avec lui des liens forts comme une amitié vraie.

Par définition, un arbre est un végétal développant naturellement une tige (tronc ou stipe) non ramifiée dès la base. Côté taille, il en existe des géants mais aussi des versions réduites voire carrément naines.

A peine installé au balcon, l’arbre en devient la vedette, à lui seul, il crée un paysage. La présence d'un arbre joue aussi un rôle protecteur, symbolique, mais pas seulement car il évite les regards indiscrets, filtre les courants d’air et tamise les rayons brûlants du soleil. Il apporte également relief et souplesse aux lignes souvent strictes et planes d'un décor urbain minéral.

Pour profiter pleinement de cet hôte de grande noblesse, il est important de bien choisir. Une large gamme de plantes existe qui s'adaptent à la vie en pot, enracinement réduit, tolérance au sol peu profond, port compact voire nain, acceptation de tailles fréquentes… Il est aussi possible d'élargir le choix à des arbustes qui peuvent en quelques saisons prendre une allure d’arbre en supprimant les branches les plus basses pour dégager un tronc unique. Les jardiniers pressés peuvent préférer des sujets déjà formés sur tige, disponibles en jardineries.

Au-delà des critères rationnels de choix, de nombreux attraits vont influer votre choix : fleurs, fruits, parfums, silhouettes…. Suivez le guide !

Pour les gourmets

Au balcon, on se limite souvent aux « petits fruits » car on pense que les arbres fruitiers sont réservés au jardin. Il n'en est rien ! Lumineuses floraisons printanières, fruits sucrés et fondants et beaux feuillages d’automne… sur un balcon ensoleillé, il serait dommage de se priver d'un arbre fruitier ! 

Fruitiers miniatures, surprises savoureuses des beaux jours

Depuis quelques années, il est facile de se procurer des fruitiers nains, issus d’un travail de sélection de porte-greffe et mutations spontanées de variétés fruitières. Abricotier, amandier, cerisier, pêcher, poirier, pommier…prennent  le chemin du balcon pour notre plus  grand plaisir. Outre leurs fruits aussi gros que ceux d’arbres « normaux », ils offrent une floraison généreuse blanche ou rosée selon le sujet choisi. La culture en pot permet aux plus précoces de profiter de la chaleur des murs ou de la pose rapide d’un voile d’hivernage en cas de froid soudain.
Clés de la réussite : substrat fertile. Paillage et arrosages copieux en été. Rempotage tous les 3-4 ans.

Figuier ( Ficus carica ), le fruit du soleil

Un magnifique et ample feuillage découpé, des fruits sucrés joliment colorés de vert, de pourpre et de violet du figuier, en choisissant des variétés à faible développement il est possible d'accueillir un petit figuier sur son balcon. 
Quelques variétés : ‘Brown Turkey’, ‘Brunswick’, ‘Dalmatie’, ‘Dorée’, ‘Madeline des Deux Saisons’, ‘Pastilière’ 
Clés de la réussite : potée profonde (min 40 cm). Substrat léger, fertile. Arrosages espacés mais copieux. Fumure organique en fin d’hiver. Taille au printemps en montée de sève. Bonne rusticité de la souche qui repart si gel prononcé (-15°C).

Laurier-sauce ( Laurus nobilis ), élégant et gourmet

Cet arbuste persistant au feuillage coriace vert foncé supporte parfaitement la taille et se prête à prendre des formes coniques, pyramidales ou sur tiges décoratives toute l’année. Cueillez ses feuilles pour aromatiser vos meilleures recettes !
Clés de la réussite : substrat fertile. Arrosage régulier toute l’année (si balcon couvert). Taille au printemps ou en fin d’été. Evitez les courants d’air froids.

Idée de mise en scène gourmande

Votre balcon est ensoleillé et abrité du vent, profitez de ce micro-climat pour accueillir un ou deux arbres fruitiers adaptés aux espaces réduits (formes naines, colonnaires…). Accentuez l’ambiance « verger miniature » avec quelques potées de petits fruits (groseilliers, cassissiers, fraisiers…) et deux ou trois boules de buis. Mariez ces saveurs fruitées avec des aromatiques (basilic, ciboulette, menthe, thym) et des géraniums aux feuillages parfumés. Des capucines grimpantes et des ipomées compléteront ce tableau dédié aux sens.

On dirait le Sud

Laurier-rose ( Nerium oleander ) , couleurs du Sud

Il fleurit toute la belle saison en déclinant une gamme de teintes très variées allant du blanc pur au rouge foncé en passant par toute une gamme de roses, de jaunes et d’orangés. Les fleurs sont simples, semi-doubles ou doubles selon la variété choisie. Il existe des cultivars à petit développement, appréciables en climat froid lors de l’hivernage hors-gel.
Clés de la réussite : substrat fertile (terreau rosiers ou moitié terreau et terre de jardin), surfaçage annuel et rempotage tous les 3 ans. Taille en fin d’hiver. Arrosage copieux, réguliers (2 à 3 fois /semaine). Rentrez avant les premiers gels.

L'eucalyptus gunnii, le plus rustique des eucalyptus

Le jeune feuillage de ce persistant est particulièrement décoratif et constitue un parfait écrin pour toutes les floraisons du balcon. Les feuilles toutes rondes d’un beau vert bleuté aux reflets argentés verdissent et s’allongent en vieillissant.
Clés de la réussite : grosse potée (50 cm au minimum), substrat type terreau rosiers + 1/3 sable grossier, arrosage copieux l’été pour maintenir la motte fraîche. Protégez des courants d’air froids et des gels de l’hiver (voile d’hivernage). Rempotage tous les 3-4 ans. 

L'olivier ( Olea europea ), la sérénité d'une longue vie

Son bon comportement en pot justifie l’engouement des citadins pour ce bel arbre méditerranéen. Dans le commerce, on le trouve formé sur tige plus ou moins haute (quart, demi). Choisissez des variétés résistantes au froid et aux maladies, comme ‘Anglandau’. Ce dernier est auto-fertile : vous pourrez même avoir des olives si l’hiver est doux !
Clés de la réussite : potée presque aussi large que la ramure de l’arbre, substrat bien drainé (type plantes méditerranéennes). Arrosage hebdomadaire en été. En hiver, évitez que le terreau ne se gorge d’eau surtout s’il gèle. En climat froid, hivernez hors-gel (pièce éclairée non chauffée, pas dans la maison !). Rempotage tous les 3-4 ans. 

La palmier chanvre ( Trachycarpus fortunei ), graphique - exotique

Ce palmier chinois se comporte bien en bac. Il garde des proportions modestes compatibles avec la vie au balcon tout en conservant une silhouette majestueuse. Ses larges éventails plissés persistants et coriaces surmontent un tronc mince et cylindrique.  
Clés de la réussite : contenant deux fois plus gros que la motte, substrat fertile et bien drainé. Épargnez-lui les courants d’air froids, paillez généreusement en automne et entourez d’un voile d’hivernage la potée si gel prolongé. Rempotage tous les 3-4 ans.

Idées de mise en scène pour balcon plein sud

Autour d’un olivier déjà bien formé dans une belle poterie de terre cuite, créez un décor aux accents du sud en accueillant d’autres adeptes de la chaleur. Agave, cordyline ou phormium pourpre peuvent apporter une note graphique et exotique. La floraison généreuse et pétillante  d’un laurier-rose ou d’un lantana mettra de la couleur toute la belle saison à la scène. Vous pouvez aussi préférer une version provençale plus douce avec deux ou trois potées de lavandes et un liseron de Mauritanie.

Petits arbres pour grandes floraisons

Lilas des Indes ( Lagerstroemia indica ), épatant sur un balcon au soleil !

Conduit sur tige, le lilas des Indes devient un superbe petit arbre. Une époustouflante floraison d'été aux coloris chatoyants. Un feuillage caduc prenant de belles teintes à l’automne (ocre, cuivre et pourpre….). Une écorce couleur cannelle très décorative et qui se desquame joliment chez les sujets adultes... Le lilas des Indes est une des valeurs montantes des jardins. De nombreuses variétés résistent bien mieux au froid qu'on ne le croit ! 
Clés de la réussite : potée profonde (racines vigoureuses), substrat bien drainé, chaleur mais humidité élevée, taille en fin d’hiver, arrosages copieux et fréquents en été, rempotage tous les 2-3 ans. Rusticité modérée (protection hivernale). 

Hibiscus de jardin ( Hibiscus syriacus ), un charme exotique

Conduit sur tige, cet arbuste au port naturel en touffe devient un arbre miniature très original et parfaitement adapté à la vie sur une terrasse ou un balcon. Vous pouvez l’acheter déjà formé ou dégager vous-même un tronc par plusieurs tailles répétées (il supporte sans broncher des tailles sévères !). Les grosses fleurs satinées simples ou doubles se renouvellent tout l’été.
Clés de la réussite : au soleil, substrat type rosiers allégé d’un peu de sable grossier. Arrosage régulier à la belle saison, apports d’engrais tous les 5-6 arrosages. Taille courte en fin d’hiver. Rempotage tous les ans si possible. Bien rustique. 
Autres choix possibles : pommiers à fleurs (Malus) et prunus d’ornement (Prunus). (Dossiers et photos disponibles dans nos Archives)     

 

L'hydrangea paniculé ( hydrangea paniculata ), des fleurs même à l'ombre !

Cet hortensia qui sort de l’ordinaire offre une floraison estivale impressionnante avec ses énormes panicules de fleurs blanc crème qui fanent en prenant des teintes « vieux rose » très décoratives. Le plus souvent buissonnant, cet hydrangea peut aussi former un véritable petit arbre lorsqu’il est taillé sur tige unique. 
Clés de la réussite : substrat bien drainé, fertile et frais. Taille possible en fin d’hiver (fleurit sur le bois de l’année). Fertilisation mensuelle de mai à août. Rempotage tous les 3 ans.

Idée de mise en scène très fleurie pour l'été

Accueillez un duo plein de charme composé d'un lilas des Indes et d'un hibiscus syriacus, conduits tous les deux sur tige. Choisissez les versions doubles de ce dernier, ses fleurs chiffonnées et soyeuses s'accordent à merveille avec celles du lagerstroemia. Osez la couleur en leur offrant des potées vernissées aux teintes pétillantes. Le soleil permet toutes les audaces ! Aérez le tout dans un « esprit bouquet » avec des fleurs et des feuillages légers (armoise, euphorbe 'Diamond Frost', gaura, graminées.). Un jasmin étoilé apportera la touche de vert et de parfum indispensable à la belle saison.

Silhouettes étonnantes

Le saule-crevette ( Salix integra 'Hakuro Nishiki' ), romantique et lumineux

Ce petit saule greffé sur tige offre un feuillage magnifique et donne du cachet à un petit balcon. Les jeunes pousses printanières sont panachées de rose et de crème avant de verdir au fil des mois. 
Clés de la réussite : au soleil, substrat fertile et frais en été. Tailles régulières à la belle saison  pour encourager la formation de nouvelles pousses colorées. Apports d’engrais deux fois par mois de mai à août. Rempotage tous les 2-3 ans.

Le poirier pleureur ( Pyrus Salicifolia 'pendula' ), élégant et original

Ce poirier étonnant est greffé sur tige, ce qui valorise son port étalé et pleureur. Ses feuilles caduques sont étroites et sont couvertes d’un fin duvet gris-vert Comme tous les poiriers, il fleurit au printemps sous forme de petits bouquets de fleurs crème suivies de poires miniatures non consommables. A réserver au grand balcon pour profiter au mieux de sa silhouette étalée qui peut servir d’écran ou de brise-vent naturel.
Clés de la réussite : au soleil, substrat consistant et fertile. Arrosage copieux à la belle saison, n’apprécie pas la sécheresse.

Poumon de verdure

Le catalpa boule ( C.bignonioïdes 'Nana' ), parasol végétal

Ce petit arbre caduc greffé sur tige pousse rapidement. Il possède de grandes feuilles vertes en forme de cœur et ne fleurit pas, contrairement au catalpa type. Vous pouvez éclairer votre décor en choisissant  le catalpa doré, C.‘Aurea’. Son port buissonnant naturel peut laisser place à une allure d’arbre par des tailles répétées sur quelques saisons.
Clés de la réussite : bac de grandes dimensions (> 60 cm), ombre légère, substrat léger, fertile et bien drainé. Taille en fin d’hiver (elle permet d’obtenir des feuilles plus grandes).  

Les érables japonais, jamais pareils, toujours admirables

En choisissant des variétés à croissance vigoureuse ou à port érigé (‘Atropurpureum’, ‘Osakazuki’,‘Pixie’, ‘Trompenbourg’), on peut arriver à donner à ces arbustes l’allure de véritables petits arbres. Il suffit de supprimer peu à peu dès le plus jeune âge du sujet les branches superflues pour dégager un tronc et former une cime. 
Clés de la réussite : protégé des courants d’air froids, substrat fertile, acide, bien drainé en hiver mais frais en été. Paillage et brumisation du feuillage quand il fait chaud. Potée profonde. Surfaçage annuel.

Idée de mise en scène pour la mi-ombre

Accentuez le côté intime du lieu en vous protégeant des regards et des alentours grâce un claustra ou à un écran végétal. Les bambous à cannes noires ou dorés sont parfaits dans ce rôle. Éclairez l’espace avec le feuillage panaché de blanc du Cornus controversa ‘Variegata’ ou la floraison crémeuse d’un Hydrangea paniculata. Jouez avec la beauté des feuillages qui sont les rois de l’ombre : buis, fougères, heuchères, hostas, lamiers, vincas. Ne vous limitez pas au vert, explorez la palette des dorés, argentés, panachés, pourpres, marbrés…Pour accentuer le côté apaisant, placez un mini bassin. Si la place manque, une simple coupe de galets remplie d’eau peut suffire à ajouter une note de fraîcheur bienfaisante.

 

Silhouettes graphiques pour l'ombre

Le cornouiller à étages ( Cornus controversa ), effet original garanti !

Si votre balcon est grand ou si vous disposez d’une terrasse, accueillez ce petit arbre caduc plein d’élégance avec son port étagé. Avec une ombre légère, choisissez la version ‘Variegata’ au feuillage panaché de crème. 
Clés de la réussite : une potée de belles dimensions (au moins 40-50 cm de diam ou côté), substrat fertile, bien drainé mais frais en été (paillez !). Choisissez un sujet avec une flèche bien distincte pour éviter une pousse buissonnante.


Le saule Marsault pleureur ( Salix caprea 'pendula' ou 'Kilmarnock' ), les chatons en prime

Greffé sur une tige de moins de 2 m, ce petit saule séduit avec ses longues tiges arquées brunes qui s’ornent de gros chatons argentés en fin d’hiver. Les feuilles vert foncé à revers plus clair apparaissent ensuite et transforment l’arbre en véritable cascade végétale.
Clés de la réussite : une grosse potée et un peu de place car au bout de quelques années, il prend une belle envergure (l’offrir à un propriétaire de jardin dès qu’il gêne sur un petit balcon). Une ombre légère et un substrat consistant type terreau rosiers. Taille d’élimination du bois mort en fin d’hiver et dès la fin de la floraison si besoin de limiter la pousse.

Les bons conseils du pépiniériste

Gardez en tête que votre arbre doit permettre de bien circuler sur le balcon. Si ses dimensions adultes semblent trop importantes, il doit compenser par une aptitude à supporter des tailles fréquentes et parfois sévères. Notez que la culture en pot amoindrit la vigueur naturelle.

Offrez-lui un contenant de choix. Harmonisez la forme du  pot avec la silhouette de l’arbre. Optez pour un matériau non gélif, de bonne facture. Evitez absolument les réserves d’eau car  les racines préfèrent en général un substrat bien drainé, surtout en hiver.
Le pot doit être très stable pour éviter que l’arbre ne bascule (au balcon, les courants d’air sont fréquents et la prise au vent d’un arbre importante).

Achetez en même temps les accessoires utiles comme plateau à roulettes pour les sujets qui ont besoin d’être abrités, soucoupe pour servir de réserve d’eau en été…

Chouchoutez votre arbre : respectez ses besoins vitaux (substrat, exposition, arrosages, fertilisations). En pot, le volume de terre réduit augmente les besoins naturels de l’arbre.
Si la taille de la potée ne permet pas des rempotages annuels, renouvelez le substrat sur quelques centimètres (surfaçage). Ne lésinez jamais sur la qualité du terreau !
En région froide, emmaillotez la potée des moins rustiques avec plusieurs épaisseurs de voile d’hivernage.

Habillez la base du pot avec des petits bulbes (muscaris, cyclamens, scilles, tulipes et narcisses botaniques), des vivaces à feuillage retombant ou un simple paillis minéral esthétique (ardoise, plaquettes de chêne, graviers blancs) lorsque les racines sont superficielles et n’apprécient pas d’être dérangées.

Votre arbre sera la vedette de votre balcon, renouvelez régulièrement le décor qui l'entoure. Les idées pour les quatre saisons ne manquent pas parmi la gamme des plantes saisonnières. Pensez aussi scène pérenne avec d’autres plantes permanentes (rosiers, vivaces, petits arbustes, graminées, bambous, buis taillés…). Vous transformerez au fil du temps votre balcon en véritable mini-jardin, pièce à vivre et âme verte de votre maison.

Idée petit balcon : « détournez » un petit arbuste, une vivace arbustive, une aromatique, une grimpante. Transformez-les en arbre miniature en dégageant une tige unique par suppression des rameaux superflues qui fera office de tronc. Quelques plantes qui se prêtent avec grâce à ce jeu : jeune glycine, fuchsia, laurier-sauce, anthémis, solanum, lantana, abutilon,  mais aussi groseilliers, petits conifères, pélargoniums !

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction