Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Silhouettes argentées

Chamaecyparis, Cedrus, Picea, Pinus....

par La Plante Du Mois • 22,Novembre 2018

Une des tendances majeures du jardin contemporain est sans conteste la recherche du jardin sans effort. Pouvoir profiter d'un décor végétal permanent, sans entretien ou presque est le rêve de bon nombre d'entre nous.
Les conifères sont l'une des excellentes réponses à cette attente. Offrant des silhouettes, des dimensions et des textures extrêmement variées, ces arbres persistants sont une solution à ne pas oublier. On a pu les trouver parfois un peu raides… mais tout dépend de la façon dont ils sont plantés et avec qui ils sont associés…

Idées de mises en scène faciles à réussir

Terrasse contemporaine

A l'angle de votre grande terrasse, postez en sentinelle un cèdre pleureur, Cedrus atlantica ‘Pendula’. Offrez-lui un très gros bac en terre cuite ou en bois. Sous son couvert protecteur, placez une grosse potée de sédums à feuillage glauque (‘Matrona’), une touffe d’armoise Powis Castle, un abélia à feuillage panaché de blanc et une touffe de ronce (Rubus) à tiges pruineuses. Accentuez la luminosité de la scène avec quelques vedettes saisonnières : chrysanthèmes sur tige à petites fleurs blanches, petits cyclamens blancs et choux décoratifs panachés de crème !

Conifères au naturel

Non loin de la maison pour profiter du spectacle durant l'hiver, installez un épicéa bleu de l’Arizona ou un faux cyprès de Lawson. Un bouleau à écorce blanche pour accentuer la luminosité. Quelques cornouillers à bois pourpre brillant et doré pour accentuer l’effet Reflets. Pour une scène plus ambitieuse, étoffez l’ensemble avec quelques euphorbes characias (trois pieds pour constituer une belle tache) et des touffes de grandes graminées aux chaumes décoratifs tout l’hiver.

Silhouettes de caractère

Dans une grande rocaille (ou un talus) mi-ombragée, jouez avec les formes de plusieurs petits conifères bleutés et dorés pour apporter une belle luminosité au décor. Mariez par exemple un genévrier tapissant avec de petites silhouettes, globuleuse pour un épicéa, conique pour un faux-cyprès. Un tapis de bruyère apportera une douceur contrastante et assurera le lien végétal les premières années.

Une scène de balcon belle tout l’hiver

Dans un grand bac en résine ou dans plusieurs petits, placez un petit sapin bleu (Abies pinsapa ‘Glauca’). Au pied, quelques touffes de fétuques bleues pour dissimuler le substrat. Rapprochez une grosse potée de bruyères blanches mariées avec le feuillage retombant d’un lierre à petites feuilles panachés de crème. Émaillez l’ensemble avec quelques mini cyclamens magenta, des heuchères à feuillage pourpre veinées d’argent et de petites pensées blanches.

Portraits de famille

Voici quelques indices pour distinguer les représentants de cette grande famille.
Les sapins se distinguent des épicéas par leurs aiguilles plates sur la moitié supérieure du rameau alors que celles des seconds courtes et acérées entourent le rameau comme un goupillon. Les premiers ont également des cônes dressés alors que ceux des épicéas pendent sous les rameaux.
Les faux cyprès et les genévriers ont des rameaux couverts d’écailles.

Pour un jardin de taille moyenne :

Ces sujets sont à isoler ou à intégrer dans un grand rideau végétal pour constituer l’ossature permanente de l’espace. 
Le sapin d’Espagne bleu (Abies pinsapo ‘Glauca’) : ses aiguilles courtes et rigides vert bleuté forment un écouvillon autour des rameaux. Forme conique et végétation bien compacte. Croissance lente. H : 12-15 m mais croissance lente (2 m en 10 ans).

Le faux cyprès de Lawson (Chamaecyparis lawsoniana ‘Pembury Blue’) : belle silhouette en large cône. Végétation souple, bleu argenté. H : 7 m (2 m en 10 ans). Les cultivars ‘Allumii’ et ‘Columnaris’ offrent de gracieuses formes coniques étroites aussi belles en isolées qu’intégrées dans une haie persistante.

Le genévrier de Virginie (Juniperus virginiana ‘Blue Haven’) : offre une belle silhouette pyramidale à végétation compacte bleu argenté clair. H : 6-7 m (3 m en 10 ans). Plus petit (3-4 m) et à silhouette étroite (d/ 1 m), le cultivar ‘Wichita Blue’ peut convenir aussi aux petits jardins.

L’épicéa bleu de l’Arizona (Picea engelmannii ‘Glauca’) : grand conifère (H : 10-12 et D : 5-6 m) à silhouette pyramidale et à croissance modérée (2,5 m en 10 ans). Rameaux souples et légèrement retombants. Beau coloris bleu acier. Cônes brun rouge sur les sujets adultes.

Trois autres épicéas américains méritent de figurer dans de grands jardins pour leur belle végétation bleu azur : Picea pungens ‘Koster’, ‘Hoopsi’ et ‘Glauca’. H : 12 à 15 m

Pour un petit jardin ou une terrasse :

Parfaits dans la rocaille, en bordure de massifs, surplombant un muret ou dans de grands bacs.

Le sapin de l’Arizona (Abies lasiocarpa ‘Glauca compacta’) : beau port conique, végétation compacte. Croissance lente (1, 5 m en 10 ans, 3 à 4 m en 30 ans). H adulte : 6-7 m.

Le sapin de Corée (Abies koreana ‘Silberloke’) : ses aiguilles s’enroulent autour des rameaux montrant leur revers argenté particulièrement décoratives. H : 2 m (met 10 ans à les atteindre). Beaux cônes dressés qui virent au pourpre à maturité.

Le cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodora ‘Feeling Blue’) : petit conifère à port étalé et à croissance lente. H : 80 cm et D : 2,5 à 3 m.

Le faux cyprès (Chamaecyparis pisefera ‘Boulevard’) : il forme un joli cône plein d’élégance avec son feuillage plumeux bleu argent qui se teinte de violet en hiver. H : 2 m. D : 1,5 m.

Le genévrier de Chine (Juniperus chinensis ‘Blue Alps’) : offre une silhouette évasée aux rameaux légèrement retombants. H et D: 1,5 m. D’autres genévriers comme les cultivars Juniperus horizontalis ‘Blue Chip’ ou ‘Glauca’ ainsi que Juniperus squamata ‘Blue Star’ sont parfais dans la rocaille avec leur végétation tapissante.

L’épicéa nain (Picea pungens ‘Glauca Globosa’) : très décoratif avec sa silhouette arrondie légèrement aplatie et sa végétation compacte bleu clair. H et D: 1,5 m. Croissance lente : 50 cm en 10 ans !

Pour de grands espaces, à garder loin des habitations !

Le Sapin du Colorado (Abies concolor) : un grand sapin à forme pyramidale, bien compacte et homogène. Feuillage gris bleuté. Croissance lente. H : 20 m mais 3 m en 10 ans. Le cultivar ‘Violacea’ offre un étonnant feuillage bleu violacé.

Le cèdre de l’Atlas bleu (Cedrus atlantica ‘Glauca’) : ses aiguilles très serrées sont d’un joli bleu argent. Forme pyramidale et port assez souple. H : 15-20 m (3 à 4 m en 10 ans).Gros cônes beige très décoratifs sur les sujets adultes. Le cultivar ‘Pendula’ est une forme pleureuse à croissance lente compatible avec des jardins de taille moyenne.

Bons conseils de pépiniéristes

Le bon choix

Règle n° 1 : vérifier que les dimensions et la croissance du conifère s'accommodent de la taille de son jardin ou de sa terrasse. A défaut de précisions sur l’étiquette, renseignez-vous auprès du vendeur. Il serait dommage de devoir faire abattre un beau sujet au bout de 10 ou 20 ans ou de se brouiller avec ses voisins incommodés par l’ombre portée ou la crainte de voir l’arbre chuter en cas de vent !

Les besoins vitaux

Les conifères préfèrent un sol fertile, bien ameubli, bien drainé en hiver mais restant frais l’été.
Apportez un amendement organique (type Or Brun) à la plantation. Évitez les emplacements trop brûlants (plein sud) et/ou exposés aux courants d’air desséchants. Côté croissance, ne vous inquiétez pas si votre sujet prend son temps les premières années. Les conifères bleus ont une croissance généralement plus lente que les verts ou les dorés. Prévoyez bien son étalement futur.

Quasi pas d’entretien hormis les deux premières années

Arrosez les premiers étés surtout en cas de sécheresse. Pour limiter l’évaporation, paillez au pied avec des tontes de gazon. Bassinez les feuillages pour éviter d’éventuels parasitages d’acariens. Évitez de tailler et laissez l’arbre prendre naturellement sa silhouette.

Côté fertilisation, apportez une première ration d’engrais au début du printemps puis de nouveau en début d’été pour doper la croissance de nouvelles pousses bien colorées.

La culture en pot

Pour les petits conifères, prévoyez un bac d’au moins 40 cm de côté ou de diamètre en matériau non gélif. Évitez les bacs à réserve d’eau et les matériaux qui chauffent au soleil et ne laissent pas passer l’air nécessaire à la bonne croissance des racines (métal, plastique). Placez le bac à mi-ombre loin d’un mur clair qui réfléchit la lumière et risque de griller les aiguilles au cours de l’été. Paillez la surface du substrat avec des écorces de pin ou de la pouzzolane. Arrosez toute l’année mais diminuez la fréquence des arrosages en hiver surtout par temps de gel.



Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction