MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Septembre, pleins feux sur le caryoptéris

Vue 1591 fois
par La Plante Du Mois • 18 septembre 2015

Il est parfois difficile de trouver un arbuste qui fleurisse à la fin de l’été. Les pépiniéristes vous recommandent pour cette époque le caryoptéris. Laissez-vous séduire par ce petit arbuste, rond et tout en souplesse qui se pare d’une magnifique floraison bleue, une merveille avec les premiers tons or de l’automne..

Une rentrée couleur d'azur

L'automne est souvent plus éclatant par ses feuillages que par ses fleurs. Et pourtant, il existe de jolis arbustes dont la floraison tardive est un véritable enchantement. De petits bouquets bleus, un feuillage aromatique, facile à cultiver, résistant aussi bien au froid qu'à la sécheresse et aux maladies, le caryoptéris mérite assurément d'être mieux connu. Sa floraison dure de mi-août à octobre. D'un beau bleu, plus ou moins soutenu selon les variétés, elle attire les abeilles, qui produisent un miel très doux, proche du miel de lavande. Sa jolie forme arrondie et ses fines branches lui donnent une allure décontractée tout à fait au goût du jour.
Son feuillage froissé dégage une odeur balsamique caractéristique.

Un joli buisson tout rond et facile à associer

Les caryoptéris sont essentiellement destinés à la décoration des massifs où ils seront plantés en première ou seconde ligne, selon l’importance du décor. Ils se mélangent avec bonheur parmi les vivaces, d’autres arbustes et des conifères nains.

Camaïeux de bleu : Avec le Perovskia atriplicifolia qui fleurit à la même époque, en compagnie de reines-marguerites et d’asters dans les mêmes tons. Elsholtzia stauntonii, arbuste d’automne également, s’harmonise accompagne aussi très bien le caryoptéris avec ses épis roses. Il peut être complété avec des phlox roses.

Contrastes Or et Bleu

C’est surtout en compagnie des marguerites d’automne dans les tons jaune d’or ou même orangé, que le caryoptéris donne toute sa force. Helianthus, Helenium, Heliopsis, accompagnent magnifiquement cet arbuste. N’oubliez pas non plus les feuillages dorés de certaines spirées (‘Golden Princess’ ou ‘Goldflame’) et des Choisya ternata ‘Sundance’ et ‘Goldfingers’, de même que la présence de graminées aussi bien dorées (Hakonechloa macra ‘Aureola’, Carex elata ‘Aurea’), que bleutées (Festuca glauca, Leymus arenarius). Pensez à planter en couvre-sol à proximité du caryoptéris, un pied de Lysimachia nummularia ‘Aurea’, qui composera un tapis doré durant toute la belle saison. Des potentilles jaunes ou des rosiers remontants jaunes seront aussi du plus bel effet. Plantez-le aussi devant des arbustes à feuillage d'automne : érables du Japon, amélanchier…

Chic Blanc-Bleu : Avec un rosier blanc remontant ('Iceberg') ou une potentille à fleurs blanches.

Haie vive et fleurie : Planté tous les 50 cm, le caryoptéris peut constituer une jolie petite haie fleurie de séparation. En association avec des Weigela, Deutzia, spirée ou lavande il composera une haie vive très agréable.

Balcon provençal

Vous adorez les cigales ? Créez une ambiance provençale dans une belle poterie avec lavandes et caryoptéris. Vous pouvez aussi prévoir quelques bulbes de printemps dans un grand pot carré de 30 cm de côté. Si votre balcon est exposé au risque de gel, prévoyez une protection hivernale en enveloppant le pot dans plusieurs épaisseurs de voile protecteur.

Bouquets naturels

Les branches de caryoptéris peuvent être coupées pour composer de très jolis bouquets d’une bonne tenue (de 5 à 6 jours).

Une plante de plein soleil

Les caryoptéris adorent le soleil. Ils résistent bien à la sécheresse et aussi au froid ( - 15 °C pour les hybrides, les espèces pures sont plus frileuses et supportent entre - 5 °C et - 10 °C, sauf C. incana qui tolère -20 °C). Plantez-les dans un sol de préférence léger, bien drainé, même pauvre et caillouteux. La présence de calcaire est bien tolérée. Dans une terre trop riche, la floraison sera moins abondante. La croissance est assez rapide, la plante atteint ses dimensions adultes en cinq ans. Pensez à stimuler le développement par un apport d’engrais pour rosiers, juste après la taille. Distances de plantation : 50 cm pour une haie. 1 m dans un massif. Dans les régions aux hivers rigoureux, plantez le Caryopteris le long d’un mur exposé au sud et couvrez la base du pied d’un épais paillis de compost.

Une seule exigence : le tailler sévèrement chaque année

Arbuste de culture très facile, le caryoptéris a pour seule exigence une taille sévère chaque année. Supprimez toute la partie aérienne à 5 cm environ de la souche.  Il faut couper sur les bourgeons (yeux) situés le plus près possible de la souche ligneuse, mais également réduire le nombre de rameaux, car le buisson devient très touffu au fil des années. Intervenez plutôt en automne dans les régions au climat froid, vous pourrez mieux protéger la souche et la plante offrira moins de prise au gel. Dans les zones plus privilégiées, une taille printanière permet un démarrage plus rapide si elle se pratique dès que le bois reperce. Pour lui maintenir une forme très compacte, taillez-le de préférence au printemps. Si vous souhaitez le laisser un peu grandir, taillez-le juste après la floraison.Donnez-lui un peu d’engrais pour rosiers après chaque taille. Cet arbuste n’est pour ainsi dire jamais attaqué par les maladies.

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction