Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Plantez votre haie vive jusque fin mars

L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 26,Septembre 2019 Suivez L'esprit Jardin

Petit conseil de prudence 

Si vous habitez une région où les campagnols sont bien présents, essayez ce vieux truc qui consiste à disposer des branches ou des pousses de sureau (récoltées durant la belle saison) au fond des trous de plantation. Ces rongeurs détestent cette odeur bien typique et hésiteront à s’attaquer à vos nouvelles plantations. Ceci n’est pas un remède miracle, mais il est assez efficace !

La mode n’est plus aux haies de thuyas ou de Chamaecyparis (faux cyprès), ces murs verts totalement inintéressants d’un point de vue esthétique comme de biodiversité. Aujourd’hui, on plante plutôt des haies vives.

Quels avantages ? Ce sont des freins à une évapotranspiration excessive des plantes (elles freinent le vent), des purificatrices d’air et des barrières antibruit et, cerise sur le gâteau, elles servent de refuges, de lieux de nidification et de nourrissage pour de nombreuses espèces animales (oiseaux, insectes, petits mammifères, etc.).

Jusqu’à la mi-mars et même à la fin mars si l’hiver traîne un peu en chemin, on pourra planter autour du jardin une haie vive qui prendra des aspects changeants au fur et à mesure des saisons.

Que planter ? Le choix est vaste, mais il est important de se cantonner aux espèces indigènes même si de temps à autre on peut y insérer une autre espèce intéressante (l’amélanchier par ex.). Voici une petite liste qui vous aidera à faire votre marché chez le pépiniériste de votre région : érable champêtre, charme, cornouiller (l’espèce Cornus mas est superbe et sa floraison très hâtive), noisetier, aubépine, fusain d’Europe, hêtre, prunellier.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »