Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Mon prunier ornemental âgé de 10 ans a dépéri

L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 28,Août 2019 Suivez L'esprit Jardin

Notre petit conseil :

Pensez-y, c’est une règle importante : ne pas replanter de prunier au même endroit et privilégier en outre les sols bien drainés et calcaires.

Au départ, quelques branches ont séché, puis le tronc a été atteint. Que s’est-il passé ?

Depuis plusieurs années déjà, de nombreux pruniers ornementaux dépérissent, que ce soit dans nos jardins ou dans les parcs. Les causes sont plurielles. Le prunier, bien que peu exigeant quant à la nature du sol,a un système racinaire superficiel et très étendu.

Les symptômes du dépérissement sont visibles au printemps, les bourgeons n’éclosent pas.

Le prunier supporte les sols secs et frais, mais il redoute une humidité permanente. De plus, le genre Prunus est très sensible à la moniliose et ses champignons lignivores, qui se nourrissent du bois humide. Ce champignon, Monilia, s’introduit par la fleur et colonise ensuite les vaisseaux du bois. Le prunier est également vulnérable à la maladie du plomb qui entraîne le dépérissement des branches.

Un sol gorgé d’eau rend le prunier ornemental plus sensible et propice aux champignons qui s’installent par les plaies de tailles ou cassures de branches. Or, des périodes pluvieuses intenses sont de plus en plus fréquentes dans nos régions.

À cela s’ajoutent les champignons parasites présents dans le sol et susceptibles de détruire des parties racinaires ; ceux-ci se manifestent aussi lorsque le sol est gorgé d’eau.

Il n’y a pas de remèdes. Lors de la taille ou de l’ablation de branches, la prudence s’impose : à ne pratiquer que si nécessaire et après la floraison.

 

Découvrez l'article complet dans le magazine L'Esprit Jardin.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »


Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction