Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Mangeons la Capucine !

L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 13,Août 2019 Suivez L'esprit Jardin

Adorée par les pucerons noirs, la belle capucine est de plus en plus appréciée comme plante alimentaire et non plus seulement comme une plante ornementale de nos jardins.

L’heure actuelle où nous sommes de plus en plus soucieux de diversifier notre alimentation et d’explorer de nouveaux goûts, elle est toujours plus présente sur les cartes des restaurants ainsi que dans nos cuisines. Depuis quelque temps aussi, les propriétés médicinales de cette belle latina sont redécouvertes.


 

Les capucines, comment s’y retrouver ?

Lorsque l’on parle de capucine, il s’agit le plus souvent de la grande capucine (Tropaeolum majus). C’est elle qui est plantée dans nos jardins et de plus en plus utilisée en cuisine. Mais elle n’est pas la seule !

D’après les horticulteurs, les capucines que nous cultivons en Europe seraient issues de variétés hybrides issues du croisement de plusieurs espèces : Tropaeolum major, T. minor, T. peltophorum, mais il existe de nombreuses autres espèces botaniques dont certaines, cultivées en Écosse, sont très appréciées pour leur capacité à résister à un gel léger.

À côté de la grande capucine de nos jardins, il existe également des capucines dites « tubéreuses » ; la plus connue chez nous est, comme son nom l’indique, la capucine tubéreuse (Tropaeolum tuberosum).


 

La Capucine tubéreuse, un légume très ancien

Appelée « Mashua » au Pérou où elle est cultivée et consommée depuis la nuit des temps, elle faisait partie des aliments de base de la cuisine des Incas ! Les tubercules se préparent et se mangent comme les pommes de terre ou le topinambour. Sa saveur piquante n’est pas toujours appréciée ; l’arôme disparaît cependant lorsque les tubercules sont bouillis.

Crues ou cuisinées, les jeunes feuilles tendres sont consommées comme un légume vert.

Les fleurs sont également mangées crues ; elles ont un goût sucré qui finit sur une pointe légèrement piquante.

Remise au goût du jour par les grands chefs cuisiniers, la capucine tubéreuse est cependant encore très peu présente dans nos jardins et potagers. Elle mérite donc d’être découverte !


 

Retrouvez l’article complet signé par Nadejda Echikh dans le magazine L’Esprit Jardin - numéro 29 d’Août 2018.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »


Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction