Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Les champignons sont partout !

L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 31,Août 2019 Suivez L'esprit Jardin

📚 Nos conseils lecture

« Champignons de Wallonie » de Paul Pirot est disponible en librairies et sur notre e-shop.

…sous l’herbe de votre pelouse comme dans les racines des orchidées qui ornent votre salon.

Les froides steppes du Groenland aux sables brûlants des tropiques, des océans au pied des glaciers de montagne, les champignons font obstinément leur travail de reconversion des matières organiques mortes, leur principale et noble tâche.
Le promeneur croisera les principaux et plus fréquents champignons au fil de ses balades dans la nature en Wallonie : dans les forêts, bien sûr, mais aussi le long des chemins forestiers, en bordure des fossés et des prairies, dans les parcs, pelouses et jardins des zones d’habitat. C’est-à-dire un peu partout.

Où en trouver ?

La Wallonie, partie francophone de la Belgique, compte de magnifiques forêts, surtout en Ardenne. Ce n’est pourtant pas là que se trouve la plus grande diversité de champignons, car le sol ardennais est constitué d’argile et de schiste (qui était utilisé dans la région pour la production d’ardoises). C’est un sol pauvre et très acide : la végétation n’est pas très variée et l’humus peu profond convient surtout pour les prairies d’élevage : l’agaric champêtre (= LE champignon des champs) peut y proliférer certaines années.
C’est dans les régions où le sol est plus calcaire que les espèces de champignons sont plus variées, tout comme les végétaux : en Fagne et Famenne, en Calestienne, se complaisent des champignons qui ne poussent pas sur le sol de l’Ardenne. Ces zones, mais aussi la Gaume, montrent le plus de richesse en variétés de champignons.
Les parties de la Wallonie qui ont un sol propice aux cultures, telle la Hesbaye (céréales, betteraves, cultures vivrières), sont de ce fait moins pourvues de forêts ; la grande forêt de Soignes, au sud de Bruxelles est également intéressante, même si elle est fort homogène (hêtraie).

Quand les trouver ?

Tout le monde sait que c’est en automne que les champignons sont le plus nombreux. Les grandes lépiotes annoncent la transition avec l’automne, la saison reine.
On trouve alors, si le temps est favorable, la plupart des champignons, à la fois les lignicoles¹ et ceux qui recyclent les feuilles qui commencent à tomber, mais surtout ceux qui sont en relation étroite avec le métabolisme des arbres : ces derniers commencent à sentir les premiers froids – en montagne, les champignons se dépêchent de pousser : dans les pays nordiques ou encore dans les Alpes, la saison est pratiquement terminée fin septembre ! – et la descente de la sève a sans doute une incidence sur les sursauts des mycéliums², tout comme les variations plus importantes de température entre le jour et la nuit.
Amanites diverses, russules et lactaires, cèpes de Bordeaux, tricholomes et cortinaires sont à la fête dans nos forêts. Sans oublier les chanterelles en tube (en Ardenne) et les trompettes-des-morts, en Lorraine surtout, qui se récoltent normalement autour de la fête de la Toussaint.

En Ardenne, la saison est pratiquement clôturée début novembre, alors qu’elle se poursuit pendant le reste de ce mois dans les régions plus basses de Wallonie.

 

Découvrez l'article complet dans le magazine L'Esprit Jardin.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »


Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction