Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Les arbres fruitiers et les sols qu’ils préfèrent

par L'Esprit Jardin • 2,Décembre 2018 Suivez L'esprit Jardin

📚 Nos conseils lecture

« L'arbre fruitier » de F. de Bellefroid est disponible en librairies et sur notre e-shop au prix de 14,60€ .

Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques indications bien précieuses sur les catégories de sols appréciées par les principaux types de fruitiers de nos vergers.

· Le pommier aime bien les terres argilo-siliceuses, les terres meubles. Il n’aime par contre pas du tout les sols secs, sablonneux.
À noter ; en sol sablonneux, justement, le pommier est plus facilement attaqué par le redoutable puceron lanigère.

· Le poirier apprécie les sols profonds et riches, mais craint par-dessus tout les terres humides, froides et celles trop calcaires ou trop compactes.
En terre humide, le poirier est rapidement sujet à la tavelure tandis qu’en sol calcaire on doit redouter la chlorose (= décoloration du feuillage).

· Le prunier n’est pas aussi exigeant que les autres arbres à noyau. Il n’apprécie cependant pas les extrêmes : sol trop compact, trop humide ou trop sec. Il est bon de retenir qu’il aime un sol bien pourvu en calcaire. Un apport d’algues marines à la plantation ne peut lui faire que du bien.

· Le cerisier ne se comporte pas bien dans les terres humides, froides ou compactes. On le plantera donc toujours dans un sol bien pourvu en humus et bien drainé. Comme le prunier, il apprécie la présence de calcaire.
Ne jamais planter un cerisier dans les zones froides du jardin, car il fructifierait mal.

· Le pêcher est nettement plus délicat de culture dans nos régions. Il exige un sol profond, assez léger, contenant du calcaire en suffisance et un emplacement chaud. Une terre caillouteuse ne lui fait pas peur si les éléments nutritifs sont présents en suffisance.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »