Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Le chou non pommé, une culture oubliée au potager ?

par L'Esprit Jardin • 11,Avril 2019 Suivez L'esprit Jardin

ROBERT DALOZE

Posez votre question à notre spécialiste

Il vous répondra chaque mois dans votre magazine "L'Esprit Jardin" [contact-form-7 id="975" title="Robert Daloze"]

C’est en fait le chou frisé, d’une grande rusticité, de haute taille, bien connu pour la confection des boudins et de la véritable djote (variétés Grand frisé du nord, chou Palmier noir de Toscane, Frisé nain…).
Parmi d’autres variétés au feuillage non frisé, le chou de Daubenton et de Jalhay.

Les jeunes pousses du chou vivace de Daubenton sont consommées cuites ou crues. Le prélèvement régulier des jeunes pousses, dès que la taille de la plante le permet, donne une plante compacte et productive. Les hampes florales peuvent prendre de l’ampleur d’où la nécessité de les supprimer.

C’est un chou vivace qu’il faut toutefois prendre soin de bouturer ou de transplanter en pot, à l’abri, en fin de saison, car il peut souffrir d’un hiver trop rigoureux.

Il est possible d’obtenir des plants lors de bourses aux plantes ou bien de faire un semis.

Le chou beurré de Jalhay est une variété régionale (province de Liège) donnant des feuilles non frisées vert pâle à récolter en hiver après les gelées pour réaliser d’excellentes potées.

Le chou frisé se plante au mois de juin, ce qui permet d’encore le semer ce mois.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »