Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

La Plante à découvrir en janvier... Chevrefeuille d'hiver

Surprise parfumée

par La Plante Du Mois • 13,Décembre 2018

Au cœur de l’hiver, lorsque le temps a été clément, cet arbuste buissonnant porte de toutes petites fleurs nacrées,  discrètes par leur couleur, mais à la fragrance exceptionnelle. Facile à réussir, Lonicera frangrantissima se plait partout et demande peu de soins. A découvrir pour son parfum merveilleux !

Amours éternelles

Selon une légende, un rameau de chèvrefeuille aurait percé la pierre du tombeau d’Héloïse et Abélard (XIIe siècle). Il fleurissait les soirs d’orage pour signifier, que malgré les haines qui les avaient poursuivis, l’amour avait réuni les amants dans une vie éternelle. L'histoire ne dit pas s'il s'agissait d'un chèvrefeuille grimpant ou arbustif…

Surprise parfumée

La famille des chèvrefeuilles recèle de nombreux trésors, et même… quelques arbustes non grimpants, appelés aussi camérisiers d'hiver, merveilleusement parfumés en plein cœur de l'hiver. Lonicera fragrantissima est un chèvrefeuille arbustif non grimpant mais extraordinairement parfumé. Son parfum puissant embaume le jardin à une époque où, d'ordinaire, il se repose.  Facile à cultiver, d'une croissance rapide et doté d'une bonne résistance aux parasites et aux maladies, cet arbuste trouvera une place de choix dans tous les jardins qui ont décidé que les frimas de l'hiver n'étaient pas une raison suffisante pour s'endormir complètement !

Son nom le dit, Lonicera fragrantissima a un parfum au superlatif. L'apogée de la floraison se situe en février, lorsque le temps est doux. Sans être vraiment spectaculaires, ses petites corolles nacrées ne lassent pas de nous surprendre. D'abord parce que les fleurs sont si rares à cette époque et surtout en raison de leur fragrance exceptionnelle. Frais, sucré, fruité et fleuri, suave et sensuel avec une pointe jasminée, leur parfum très agréable s’exprime au mieux en fin de journée. Tenace et puissant, il embaume littéralement le jardin, perceptible à plusieurs mètres de distance.
Les feuilles apparaissent très tôt en saison, parfois en même temps que les dernières fleurs.

Scène de jardin coup de cœur

Plantez trois pieds juste à l’entrée de la maison, pour profiter à chaque passage du parfum des fleurs et apprécier leur beauté à une époque où l’on se promène rarement dans le fond du jardin. Pour ajouter un intérêt à la belle saison, plantez à leur pied des clématites à grandes fleurs, en choisissant parmi les variétés remontantes ou à floraison de longue durée (‘Blue Light’, ‘Docteur Ruppel’, ‘Ernest Markham’, ‘Hagley’, ‘Multiblue’, ‘Nelly Moser’, ‘Niobe’, ‘The President’, ‘Ville de Lyon’, ‘Vino’, ‘Vyvyan Pennel’, etc.)

Autres scènes de charme

Plantez au pied du chèvrefeuille d’hiver un tapis de petits bulbes très précoces (aconit d’hiver (Eranthis hyemalis), Anemone blanda, Crocus) et des touffes éparses de primevère des jardins et de rose de Noël (Helleborus niger).

Utilisez Lonicera fragrantissima en haie libre, en plantant à proximité, non pas des arbustes précoces, mais des espèces estivales (Hibiscus, Buddleja, Caryopteris), dont il mettra la floraison en valeur en leur offrant l’écrin de son feuillage homogène.

En dehors de sa période de floraison, le chèvrefeuille d’hiver est plutôt discret. Pour l'égayer durant la période estivale, plantez en sa compagnie des vivaces ou des annuelles gracieuses et assez hautes (Delphinium Gaura, Helianthus, Cosmos, Cleome,Crambe cordifolia, digitale, etc.).

Dans les régions aux hivers rigoureux, palissez Lonicera fragrantissima contre un mur exposé au sud, en attachant ses rameaux souples sur un treillage. Vous êtes alors assuré d’une floraison importante et d’une croissance de plus grande ampleur (au moins 3 m).

Idées balcon terrasse

Au balcon, placez Lonicera fragrantissima près de la fenêtre pour profiter de son parfum et de sa floraison hivernale. Il sera ensuite un excellent écran pour vos  floraisons estivales. Il réussit fort bien en bac de 40 cm de diamètre et de profondeur, dans un mélange à parts égales de sable de rivière, terreau de plantation et terre de jardin. 

Idées maison

Coupez des rameaux lorsque les boutons commencent à s’entrouvrir pour composer des bouquets parfumés. L’association est superbe avec des saules à chatons, des branches de noisetiers et des feuillages légers.

Les clés du succès:

Sol

Tout bon sol bien travaillé, profond, meuble, frais, enrichi en matière organique convient. Une terre argilo-siliceuse est l’idéal, mais les sols pauvres et calcaires sont acceptés, à condition de ne pas être trop secs.

Exposition

Une exposition en plein soleil est indispensable pour obtenir une floraison abondante, mais la mi-ombre est tolérée.

Climat

Lonicera fragrantissima réussit dans toutes les régions. Il donne sans doute le meilleur de sa floraison dans les jardins du littoral atlantique car il aime les climats doux, tout en redoutant le soleil brûlant.

Plantation

Au début de l’automne ou au printemps. Mieux ne vaut pas transplanter de sujets boutonnés pour éviter la chute prématurée des fleurs.

Distance de plantation

De 1 à 2 m pour offrir à l’arbuste une aération suffisante. La promiscuité avec d’autres plantes plus vigoureuses nuit à la floraison. Pour les sujets plantés en haies libres, un intervalle de 1 m est idéal.

Taille

Rabattez les tiges ayant fleuri de la moitié de leur longueur au début du printemps. Éliminez totalement les branches les plus âgées et les rameaux mal placés ou en surnombre. Cette taille est indispensable pour conserver une silhouette harmonieuse à l’arbuste.

Soins particuliers

Paillez le pied au printemps pour gêner la prolifération des mauvaises herbes et entretenir une bonne fraîcheur au niveau des racines. Le mulch d’écorce ou les coques de cacao conviennent très bien, de même que le compost à demi décomposé.

Ennemis et maladies

Les pucerons noirs sont fréquents sur les jeunes pousses, mais leurs attaques sont rarement graves, excepté lorsqu’elles sont suivies par l’apparition de la fumagine. Coupez les pousses atteintes et brûlez-les, puis effectuez quelques traitements préventifs en cours de saison.

Attention à l’oïdium si le printemps est chaud et sec. Il faut intervenir rapidement dès les premiers symptômes (feutrage blanc grisâtre sur les feuilles) par des pulvérisations de soufre (lorsque la température est inférieure à 25 °C) ou d’un fongicide de synthèse spécifique.

Les petites taches foliaires brunes que l’on observe sur le feuillage sont des attaques cryptogamiques sans importance qui ne nécessitent pas de traitement.

Multiplication

Bouturage demi-aoûté de fin juillet à début septembre. Les boutures de 10 à 15 cm de long sont prélevées sur des jeunes pousses et piquées par groupe de 3 à 5 dans des pots de 18 cm de diamètre remplis d’un mélange à parts égales de sable de rivière et de tourbe blonde. Bien arroser, puis couvrir la culture d’un sac plastique pour la maintenir à l’étouffée. Reprise en 60 jours. Maintenez les boutures tout l’hiver dans un endroit abrité du jardin ou sous cloche ; repiquage en pot individuel ou directement en pleine terre en avril.

 

Questions de jardiniers: Cet arbuste résiste-t-il bien au froid ?

Tout à fait, mais il se comporte de façon fort différente selon le climat. Dans les régions aux hivers doux, le feuillage persiste partiellement (on dit qu’il est semi-persistant) et la floraison est abondante. Lorsque l’hiver est rigoureux, l’arbuste devient entièrement caduc et sa floraison est très parcimonieuse.



Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction