MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

La Bourrache officinale, un atout pour votre jardin !

Vue 975 fois
L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 26 avril 2019 Suivez L'esprit Jardin

Toutes les Boraginacées sont des herbacées qui se reconnaissent au premier coup d’œil : leurs tiges épaisses sont couvertes d’une importante pilosité qui les rend souvent un peu « piquantes » au toucher. La Bourrache officinale (Borago officinalis ; famille des Boraginacées) est annuelle. Elle peut atteindre 1 mètre de haut.

Sa période de floraison s’étale de juillet à août. Elle s’est adaptée à nos régions et on peut la trouver sur des terrains vagues et aux environs des villages et des fermes.

Elle a des qualités fort intéressantes et ne demande aucun soin. Comme elle est envahissante, il faudra la semer ou la planter en bordure de potager, ou en massif.

Une fois introduite dans un jardin, elle se ressème facilement, entre autres par les fourmis qui sont friandes de ses graines et qui les transportent.

Elle a une préférence pour les sols profonds, frais et aérés. Un endroit ensoleillé lui conviendra également. Elle craint le gel.
Le semis s’effectuera de mars à juillet dans un sillon de 1 à 2 cm de profondeur, recouvert de terre fine. Éclaircir dès que les plants ont 3 ou 4 feuilles et garder un espace de 50 cm entre chaque plant pour qu’ils puissent se développer harmonieusement.

 

Est-elle comestible pour l’homme ?
Les jeunes feuilles se consomment cuites, coupées en lamelles, préparées comme des épinards. Leur goût oscille entre celui de l’épinard et celui du concombre. Elles peuvent entrer dans la composition de potages ou s’incorporer à une omelette.

La bourrache contiendrait des quantités modérées de certains alcaloïdes suspectés d’être toxiques pour le foie. Il convient donc de se limiter à une consommation occasionnelle.

Les fleurs ressemblent à de jolies étoiles d’un ton violet à bleu ciel puis rose lorsqu’elles commencent à décliner. On les utilisera en garniture dans les salades variées.

Elle est cultivée depuis longtemps pour ses propriétés médicinales. Les fleurs séchées sont, par exemple, infusées pour faire une délicieuse tisane bleutée qui adoucira les voies respiratoires.

 

Qu’apporte-t-elle au jardin potager/à l’environnement ?
Son développement rapide empêche les « plantes bio-indicatrices indigènes « envahissantes » » de pousser. Elle fournit une grande quantité de matière végétale que nous pouvons utiliser hachée comme engrais vert/paillage, étalée sur la terre.

Ses racines pivotantes, vigoureuses, profondes et épaisses vont aérer le sol et le décompacter. Ses feuilles riches en salpêtre (nitrate de potassium) fourniront des minéraux facilement disponibles pour les autres plantes.

« La bourrache a des propriétés antifongiques prouvées, entre autres contre la moisissure grise (Fansworth et al., 1968), d’où sans doute son indication comme plante compagne des fraisiers. »

Comme elle prend beaucoup de place, il faudra la planter suffisamment éloignée de ces derniers pour qu’ils puissent se développer harmonieusement.

Il semble que la Bourrache repousse les pucerons et qu’elle attire, entre autres, un joli papillon appelé la belle dame (Vanessa cardui).

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction