Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

L’été s’en va, vive l’automne !

L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 4,Octobre 2019 Suivez L'esprit Jardin

Avec octobre, les coloris automnaux nous subjuguent et, avec eux, cette fraîche et agréable odeur d’humus. Au jardin, les travaux à réaliser sont encore nombreux ; et à la fin du mois, on pourra commencer à planter tous les arbres et arbustes à racines nues !

Au jardin d’ornement
Plantes vivaces : il est encore temps !
Dans les sols légers et très poreux, la plantation peut s’effectuer sans crainte en automne puisque le sol est encore suffisamment humide et tiède pour permettre une bonne reprise des végétaux. Par contre, si le terrain est lourd, mieux vaut attendre fin février ou début mars pour entamer ce travail. Les espèces réputées sensibles au froid et à l’humidité ne seront installées définitivement qu’après l’hiver, de manière à leur laisser le temps de s’enraciner efficacement avant l’arrivée des premières gelées automnales. Les Incarvillea, les Scabiosa font partie de ces catégories assez fragiles.

À l’heure actuelle, la plupart des plantes vivaces sont vendues en pots, ce qui permet de les mettre en place à peu près à n’importe quel moment de l’année sauf, bien entendu, durant les fortes chaleurs estivales ou par temps de gel ou de neige.

Pour les vivaces à racines nues ou celles que vous voulez diviser, il est préférable d’attendre le repos végétatif pour entreprendre leur transplantation.

N’oublions pas les chrysanthèmes…
Les chrysanthèmes sont encore trop souvent synonymes de Toussaint (= fleurs des morts). S’il est exact que certaines variétés sont uniquement cultivées à cet usage, il ne faut pas oublier que bien d’autres espèces peuvent décorer parterres et massifs.

Vous n’êtes pas sans savoir que la nomenclature botanique subit régulièrement de nombreux bouleversements. Ainsi, la plupart des chrysanthèmes vivaces ont changé de noms. Les Chrysanthemum coccineum — dont le splendide « Robinson’ s Red » — se nomment désormais Tanacatum coccineum. Les Chrysanthemum leucanthemum (avec les variétés « Snow Lady » ou « Wirral Supreme ») sont devenus des Leucanthemum vulgare mais restent toujours aussi séduisants avec leur floraison estivale d’un blanc étincelant. Le Leucanthemella serotina (ex-Chrysanthemum serotinum) atteint une hauteur de plus de 1,20 m et fleurit en abondance de septembre à mi-octobre. Terminons avec le Nipponanthemum nipponicum (ex-Chrysanthemum nipponicum), dont la floraison très tardive (octobre et novembre) réjouira les amoureux de la nature ; ses fleurs sont blanches avec le cœur jaune verdâtre.

Attention : premiers froids en vue
Dès le début du mois d’octobre, les risques de gelées nocturnes se précisent. Il est par conséquent temps de songer à l’hivernage des plantes fragiles qui ont garni nos parterres et nos jardinières durant toute la période estivale. Suivant le temps qu’il fera, on pourra peut-être encore laisser ces végétaux à l’extérieur jusqu’à la mi-octobre.

Glaïeuls, dahlias, bégonias et les superbes cannas seront placés à l’abri du gel dans un local sec et sombre. On évitera de stocker ces espèces dans une cave où règne une forte humidité : les risques de pourriture seraient en effet très importants. Attention aux souris qui risquent de venir grignoter vos précieux bulbes. Un petit truc : quelques gouttes d’essence de menthe à proximité des bulbes éloigneront ces petits rongeurs.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »


Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction