Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Kolkwitzia, buisson de beauté

par La Plante Du Mois • 15,Mai 2019

Quel dommage que le nom de cet arbuste soit si difficile à prononcer ! Parceque le kolkwitzia mérite vraiment d'être découvert. Elégant, généreux et facile à vivre, il symbolise dans le langage des fleurs la tendresse maternelle et la douceur juvénile. Au printemps, il se couvre de ravissantes clochettes roses et se révèle aussi élégant dans une haie bocagère qu'en compagnie d'autres arbustes à fleurs. Adoptez-le sans hésiter car il se plaît dans tous les jardins, accepte tous les climats et résiste même à la sécheresse ! Heureusement, les jardiniers lui ont donné un petit nom qu'il mérite bien ; vous aussi, appelez-le votre Buisson de beauté !

Buisson de beauté à découvrir

Sa floraison printanière apparaît en mai-juin, spectaculaire avalanche de ravissantes clochettes roses. On dirait de minuscules digitales, à la gorge jaune-orangé et d'un rose tendre ou soutenu selon les variétés. Si certains arbustes de printemps sont sans intérêt particulier en été, ce n'est pas le cas du kolkwitzia, qui nous offre un joli feuillage velouté au toucher et une silhouette fort gracieuse avec ses rameaux retombants. A l'automne, il reprend la vedette avec une belle coloration rouge pourprée. En hiver, les sujets adultes sont aussi pleins de charme avec leur écorce qui s’exfolie. Vraiment un des plus beaux arbustes, étonnamment méconnu !

Pour les jardins sans jardiniers

Ne vous laissez pas tromper par l'allure un peu chétive des jeunes sujets que vous pourrez trouver à la vente en conteneur. Dès que vous le planterez en pleine terre, la croissance vigoureuse de votre buisson de beauté vous surprendra. De culture très facile, il n'a aucune exigence particulière, ne craint aucune maladie et se plait dans tous les jardins et toutes les régions, Il résiste très bien au froid, même si les gelées printanières risquent d’abîmer le feuillage naissant. Le kolkwitzia est une plante idéale pour les jardiniers du week-end !

Facile à mettre en scène

Vous n'aurez que l'embarras du choix pour mettre en scène votre buisson de beauté. Son élégance tout au long des saisons vous autorise à le planter en isolé à l’entrée d’un petit jardin ; dans un grand jardin, prévoyez plutôt un petit groupe de trois sujets pour un effet vraiment saisissant. En massif, associez-lui des vivaces aux teintes pastelles (bleu, blanc, rose) ou d'autres arbustes aux floraisons décalées. Il sera aussi du plus bel effet dans une haie libre et parfait pour adoucir un angle. Si vous souhaitez décorer un mur ou un grillage, palissez-en les jeunes rameaux souples. 

Bouquet de printemps : quelques branches bien boutonnées composent de très jolis bouquets qui peuvent durer une petite semaine.

Plantes amies 
Au soleil : avec un wégélia à fleurs rouge foncé (Weigela ‘Red Prince’), une boule de neige (Viburnum opulus ‘Roseum’) et un Physocarpus opulifolius ‘Dart’s Gold’ au feuillage doré. Vous pouvez y ajouter la floraison bleue intense du Ceanothus ‘Italian Skies’ pour un ensemble très tonique.
À mi-ombre : avec un Philadelphus coronarius ‘Aureus’, un Viburnum plicatum ’Mariesii’ et un érable du Japon pourpre (Acer palmatum ‘Atropurpureum’). 
Avec des vivaces : préférez des vivaces faciles d'entretien, hémerocalles, erigeron, echinacées…
Dans une haie : avec Viburnum x carlcephalum, Berberis thunbergii ‘Atropurpurea’, Photinia serratifolia, Tamarix tetrandra et quelques lilas.
Evitez l'association kolkwitzia et deutzia. Avec un effet décoratif assez similaire, ils tendent à s'annuler.

Conseil de paysagiste 

Faites grimper une clématite à grandes fleurs à floraison d'été, par exemple Clematis x jackmanii ou les cultivars : ‘Anne marie’ (rose tendre), ‘Bagatelle’ (mauve), ‘Black Prince’ (violet très foncé), ‘Cardinal Wyzynski’ (rouge), ‘Caroline’ (rose foncé), ‘Christian Steven’, (bleu intense), etc.

Les clés du succès

• Il aime

Être planté à l’aise, pour pouvoir s’étendre librement. Il apprécie de recevoir une bonne lumière pas trop brûlante et d’avoir la plupart de l’année « les pieds au frais » sans se trouver dans de l’humidité stagnante.

• Il craint

Les expositions fortement ventées qui ont tendance à abîmer les jeunes pousses tendres et souples. Le kolkwitzia apprécie peu également les pluies violentes et les chutes de grêle.

• Plantation

Les sujets cultivés en pleine terre sont généralement beaucoup plus beaux à l'achat que les kolkwitzias produits en conteneurs. 

Distance de plantation : Comptez 2 m dans les massifs, 1,50 m dans les groupes isolés et 1 à 1,20 m pour les haies fleuries de style naturel.

• Sol

Sans exigence particulière. Le kolkwitzia supporte fort bien le calcaire. Il montre toutefois une prédilection pour les terres souples et poreuses.

• Exposition

Le plein soleil non brûlant est idéal. Le kolkwitzia tolère l’ombre légère, mais l’intensité et la générosité de sa floraison peuvent alors faiblir.

• Climat

Le kolkwitzia réussit bien dans toutes les régions de France. Il peut toutefois souffrir un peu de la chaleur dans le Midi et en Provence.

• Taille

Au début de l’été, équilibrez la silhouette et dégagez la ramure au centre pour éviter que l’arbuste ne devienne trop touffu. Supprimez les rameaux divergents. Vous pouvez pincer toutes les jeunes tiges, de manière à provoquer la formation de ramifications qui porteront des fleurs au printemps suivant, puisque les fleurs sont portées uniquement sur du bois de l’année précédente. Éclaircissez la ramure en éliminant les plus vieilles branches. Éliminez le bois mort en automne avant la chute des feuilles (cela permet de bien le repérer).

Tous les 5 ou 6 ans, il est possible de rabattre très sévèrement le kolkwitzia pour le rajeunir. Il faut alors faire suivre cette taille drastique d’un généreux apport d’engrais, de préférence organique.

• Soins particuliers

Fertilisez au départ de la végétation pour soutenir la végétation très vigoureuse du kolkwitzia. Paillez le sol dans le courant du printemps avec des matériaux naturels (mulch d’écorce, aiguilles de pin compostées, paillette de lin, coques de cacao, etc.) afin d’entretenir une bonne humidité au niveau des racines durant l’été. Veillez à ce que le kolkwitzia ne manque pas d’eau à partir du stade bouton et jusqu’à la mi-juillet.

• Ennemis et maladies

Il n’y a pas d’affection spécifique de signalée chez les Kolkwitzia amabilis.

• Multiplication

Boutures herbacées en mai-juin, dans une miniserre à l’étouffée, avec hormones. Boutures à talon demi-aoûtées de fin juillet à début septembre, dans un mélange de sable et de tourbe sous tunnel. Repiquez au printemps et cultivez pendant un an en pépinière avant de mettre les plants en place. Séparation de rejets en mars. Cette dernière technique est de loin la plus facile pour l’amateur. On peut aussi tenter des boutures à bois sec dans le courant de l’hiver. Ne cherchez pas propager le kolkwitzia par graines, le semis produit toujours des plantes médiocres.

 

Conseil de pépiniériste

La végétation du kolkwitzia étant précoce, il faut le planter près d’un mur bien exposé dans les régions soumises couramment à de fortes gelées printanières.



Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction