Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Je suis moche et alors ?

📚 Nos conseils lecture

« Fruits de chez nous » de Marc Fasol (16€) est disponible en librairies et sur notre e-shop.

Rendez-vous dans une grande surface, au rayon des fruits. Les caisses de pommes et de poires sont bien rangées. Les fruits sont beaux, luisants, colorés ; bref, tout est fait pour attirer et séduire le regard du consommateur. Combien de fruits, non conformes aux calibres de base ou simplement un peu bosselés, ont été éliminés ? Beaucoup, beaucoup trop ! Il s’agit là d’un véritable gaspillage alimentaire, un gaspillage intolérable. Il n’est certes pas si facile de changer des habitudes ancrées en nous depuis des décennies : il s’agit presque d’un lavage de cerveau dont nous avons toutes et tous été victimes, et ce, au nom de la sacro-sainte société de (sur)consommation.

Pourtant certains ont osé, osé mettre en valeur ces fruits ou légumes un peu moches. Tout a débuté en France avec l’initiative de Nicolas Chabanne, cofondateur des « Gueules cassées ». Voilà maintenant que ce mouvement fait son entrée en Belgique, chez certains petits commerçants et dans certaines grandes surfaces. Ces fruits « moches » sont aussi bons que les autres, tout en étant moins chers. Le but majeur de cette démarche, outre le fait de lutter contre le gaspillage, consiste aussi à ouvrir nos yeux de consommateurs. Attention cependant, car il ne s’agit pas spécialement de fruits bio ! Dans la plupart des cas, en effet, ces fruits proviennent de cultures intensives avec ce que cela entend comme traitements phytosanitaires. Le pas suivant sera de mettre sur le marché de plus en plus de fruits cultivés en lutte intégrée ou, mieux encore, en respect total de l’environnement.

Pensons aussi à ne plus acheter de légumes ou de fruits hors saison. Pourquoi vouloir manger des fraises insipides en janvier alors qu’elles sont si bonnes chez nous au printemps et en été ? Pourquoi vouloir faire une salade de tomates gorgées d’eau et sans goût en décembre alors que lorsqu’elles seront succulentes quelques mois plus tard, une fois qu’elles auront profité du soleil et d’un bon sol ? Quand je vous disais que nous sommes constamment manipulés par des spécialistes du marketing…

À nous de changer notre façon de consommer : consommons durable et non pas seulement pour le plaisir de consommer !

 

Découvrez l'article complet dans le magazine L'Esprit Jardin.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »


Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction