MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Jasmin d'hiver - Jasminum nudiflorum

Vue 2188 fois
par Colour your Life • 15 janvier 2016

Connu surtout pour ses fleurs blanches qui embaument, le jasmin se décline en 200 espèces différentes, dont un bel arbuste sarmenteux aux fleurs jaunes qui s’épanouissent en grand nombre au beau milieu de l’hiver. Originaire de l’Inde le jasmin blanc est connu depuis les Égyptiens comme plante à parfum.
Le jasmin d’hiver a été introduit de Chine en 1844.

Premiers frémissements de la nature
Les trompettes jaunes du jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) sont le signe des premiers frémissements de la nature. Les petites corolles jaune vif apparaissent avant les feuilles sur les rameaux nus, d’où le nom nudiflorum. Contrairement à celles du jasmin blanc, les fleurs sont inodores. Selon l’exposition de la plante, les premières fleurs peuvent apparaître dès décembre (surtout dans les jardins de ville) et jusqu’à mars.
 

Elégants décors de fenêtre ou de claustra
La grâce naturelle de ses rameaux sarmenteux en fait un arbuste très élégant pour habiller une façade, une pergola, une petite clôture ou un escalier. Il doit alors être palissé, car ses branches sont trop rigides pour s’enrouler d’elles-mêmes sur un support, mais trop souples pour supporter leur propre poids. 

Un couvre-sol original
Il est aussi possible de planter un jasmin d’hiver au sommet d’un muret et de laisser ses longues branches souples retomber gracieusement. Planté sur un talus, il sera également un couvre-sol inattendu.

Une cascade fleurie pour votre balcon
En raison de sa croissance raisonnable, le jasmin d’hiver convient bien sur le balcon. Il réussit bien dans un bac de 30 cm de côté. Plantez-le pour habiller un treillage ou constituer une jolie cascade fleurie le long d’une balustrade. Attention, évitez les expositions aux vents trop froids

Associations recommandées
Une clématite viendra joliment compléter la présence du jasmin d’hiver durant la belle saison. les espèces à grandes fleurs sont d’une vigueur comparable à celle du jasmin d’hiver, ce qui permet d’éviter qu’une des deux espèces domine l’autre.

Portrait de famille
On cultive essentiellement l’espèce type : Jasminum nudiflorum, mais il existe un cultivar nain ‘Nanum’ qui forme un buisson touffu et compact de croissance lente. C’est une plante idéale pour la culture en pot sur le balcon.
Les jardiniers apprécient beaucoup le jasmin d’hiver ‘Aureum’, aux feuilles jaune d’or, mais c’est une forme assez fragile, souvent éphémère parce qu’elle retourne vite au type à feuillage vert.
Il existe d’autres jasmins à fleurs jaunes, notamment le jasmin jaune d’Italie (Jasminum humile), un arbuste semi-persistant pouvant atteindre 6 m de hauteur, dont les fleurs de 1 cm de long, légèrement parfumées sont regroupées en bouquets en été.
On cultive plus volontiers le cultivar ‘Revolutum’ plus parfumé et à fleurs plus grandes.
Le jasmin primevère (Jasminum mesnyi) est un bel arbuste sarmenteux à feuilles persistantes, pouvant atteindre 3 m de haut, dont les fleurs jaunes apparaissent de décembre à avril. Il remplace avantageusement le jasmin d’hiver dans les régions méditerranéennes, ses fleurs étant plus grandes. 

Jasmin d’hiver : une plante rustique qui pousse presque partout
Le jasmin d’hiver s’accommode de tous les types de sols. Une terre pauvre, caillouteuse, même calcaire est tolérée. Un bon sol de jardin profondément travaillé et bien amendé en matière organique donne les meilleurs résultats. Il fleurit plus généreusement au soleil, mais réussit sans problème à mi-ombre et même au pied d’un mur exposé plein nord. Préférez cependant un soleil pas trop vif afin d’éviter que les jeunes pousses ne grillent sous les fortes chaleurs estivales. Le Jasminun nudiflorum supporte parfaitement les climats froids. Palissez soigneusement les rameaux en éventail le long de leur support. Ne serrez pas trop les liens afin d’éviter l’étranglement des tissus quand ils grossissent. On ne connaît aucun ennemi au Jasminum nudiflorum. Il est possible d’observer durant les étés très chauds un dessèchement de l’extrémité des plus jeunes rameaux. C’est seulement dû à un excès de chaleur et souvent à la réverbération des rayons du soleil sur un mur clair. Il suffit de couper les parties sèches et la plante repart de plus belle. Fertilisez généreusement (tout en respectant bien les doses préconisées sur l’emballage du produit), avec un engrais liquide pour rosiers d’avril à juin, puis en septembre. La plante doit être taillée de temps en temps pour éclaircir la touffe et supprimer les pousses les plus âgées qui fleurissent moins. On conseille aussi d’éliminer les rameaux ayant fleuri, en les coupant à 15 cm du sol. Cela permet d’obtenir chaque année un maximum de jeunes tiges, plus florifères. Le bois reperce très bien après une taille sévère qui ne doit toutefois pas être effectuée plus d’une fois tous les 3 ans. Si vous voulez une plante plus buissonnante, taillez-la régulièrement. Le jasmin d’hiver atteint 3 à 4 m de hauteur et d’étalement, mais sa rapidité de croissance est moyenne (10 ans). Distances de plantation : de 1,50 à 2 m

1 commentaire

  • Quaestor A. Quaestor A. Perfecto, magnifique Lundi janvier 28 2013 à 02:13

Connectez-vous pour placer une réaction