MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Jardin d'avril, Berberis persistants

Vue 2716 fois
par La Plante Du Mois • 29 avril 2019

Parmi les arbustes à conseiller aux débutants, figurent les formes persistantes du Berberis, appelé épine-vinette. Les berbéris sont des arbustes épineux, à feuillage caduc ou persistant. On montre une préférence dans les jardins pour les espèces persistantes, qui forment des buissons totalement infranchissables appréciés pour former des haies. Des plantes vraiment sans problèmes et passe partout.

Le nom de genre Berberis vient de berberys (qui signifie coquille) l’appellation arabe de ses fruits. Cet arbuste dont il existe environ 450 espèces, appartient à la famille des Berbéridacées, dans laquelle, on trouve aussi d’autres plantes ornementales intéressantes comme le Mahonia, le Nandina, l’Epimedium le Podophyllum et le Vancouveria par exemple.

L’arbuste est terriblement épineux, ce qui le rend précieux pour la constitution de haies défensives. La symbolique de la plante vient sans doute des propriétés réactives que présentent ses étamines, qui se rabattent vivement contre le pistil si on les pique à la base.

 

Une plante très décorative     

Les espèces très florifères ou celles dont les feuilles prennent des teintes variées selon les saisons sont très décoratives. Les fleurs jaunes ou orangées des berbéris s’épanouissent au printemps sur des pousses âgées de deux ans et plus. Elles sont très spectaculaires chez certaines espèces, surtout les caduques, et généralement mellifères, donnant un miel jaune d’or au parfum délicat. 

Beaucoup portent des fruits décoratifs rouges roses ou bleu noirâtre en automne.

Chez les formes persistantes, les feuilles sont assez compactes, ovales ou elliptiques, souvent épineuses. Vert foncé brillant, elles présentent une excellente résistance à la pollution atmosphérique.

D'une grande facilité de culture, les berbéris s’accommodant de presque tous les sols et tous les climats. Les berbéris acceptent fort bien la taille, ce qui les fait recommander pour les plantations dans les haies vives. Leur aspect épineux en fait des plantes défensives très efficaces. Ils comptent parmi les arbustes les moins affectés par la pollution atmosphérique, d’où leur intérêt pour les jardins de villes.

 

Haies décorative et défensives ou rocailles au jardin    

Au jardin, ce sont surtout des plantes destinées aux haies défensives en raison de leurs épines acérées. On les emploie aussi dans les massifs d’arbustes et de vivaces, comme plantes " bouche-trou " qui mettent en valeur les espèces les plus florifères. Dans les massifs d’arbustes, en haies basses pour les formes naines ou de façade mélangez des espèces variées. Les plus petits berbéris conviennent aussi en rocaille.

Les formes naines et compacts réussissent très bien dans des pots de 30 cm de profondeur et de diamètre. Berberis buxifolia ‘Nana’, Berberis candidula ‘Jytte’, Berberis darwinii ‘Dart’s Purple’, Berberis darwinii ‘Rose Glow’ ou Berberis x media ‘Red Jewel’ par exemple peuvent fort bien réussir en bac sur le balcon. Une protection hivernale est souhaitable au niveau du contenant, les berbéris à feuillage persistant présentant une moindre résistance aux froids vifs que les espèces caduques.

A la maison, les branches en fleurs ou portant des baies colorées peuvent être utilisées dans certaines compositions florales.

 

Bons compagnons     

Les berbéris s’accommodent de la présence de tous les autres arbustes d’ornement. En raison de leur feuillage assez foncé et de leur silhouette compacte, ils mettent bien en valeur les floraisons claires des arbustes printaniers : forsythia, spirée, deutzia. Renforcez l’effet décoratif par la présence de bulbes précoces jaunes ou blancs.

 

Berberis aux petits soins    

Les formes persistantes préfèrent une exposition mi-ombragée ou une bonne lumière filtrée, plutôt que le plein soleil. Hormis une taille d’équilibrage, il n’est pas nécessaire d’intervenir de manière spécifique sur les berbéris persistants. Dans les terres très sèches, un paillis organique au printemps (mulch d’écorce, aiguille de pin, paillette de lin, coques de cacao) est très apprécié.

Les berbéris croissent dans tous les types de terrains, même très calcaires et secs. Ils redoutent uniquement les terres détrempées.

La rusticité est excellente, les berbéris persistants supportant - 20 °C. Toutefois, les jeunes tiges peuvent être abîmées par des gelées printanières, mais une nouvelle pousse remplacera les parties détruites. Évitez aussi les expositions trop ventées.

Aucune taille n'est nécessaire pour les arbustes laissés libres dans les massifs. Les berbéris cultivés en haies peuvent être taillés à volonté sans aucun problème. Il est recommandé d’intervenir après la floraison chez les espèces florifères afin d’en profiter au mieux. On peut éliminer les pousses de 4 ans ou plus pour conserver une forme plus équilibrée et stimuler l’apparition de nouveaux rameaux. Une taille drastique réduit la floraison pendant deux ans.

Particularités : les berbéris étant très épineux, évitez de les planter dans les zones fréquentées par les enfants. Méfiez-vous aussi lors de l’entretien ou de la plantation et portez des gants. Les sujets de 40 à 80 cm de haut offrent les meilleures chances de reprise rapide.

 

 

Conseils de pépiniériste    

Après la plantation des berbéris en haie, rabattez la végétation de un quart de sa hauteur, afin de provoquer de nombreuses ramifications qui produiront un arbuste plus trapu et plus touffu. Paillez bien le pied des berbéris au printemps, afin de conserver une certaine fraîcheur au niveau des racines. Vous éviterez la mort brutale et inexpliquée de rameaux adultes en été.

 

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction