MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Il fait chaud et dans la serre ?

Vue 572 fois
L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 12 mai 2015 Suivez L'esprit Jardin

Nous sommes en plein été et dans la serre la température peut très rapidement atteindre des sommets. Il faudra par conséquent veiller à arroser régulièrement les plantes qui s’y trouvent (légumes et/ou fleurs) et à ombrager l’ensemble aux heures les plus chaudes de la journée.

Les systèmes d’aération doivent être à leur maximum et la porte grande ouverte afin de permettre une évacuation rapide de la chaleur. Si vous avez peur de voir un chat pénétrer dans votre serre, il existe des porte-moustiquaires qui mettront vos plantations à l’abri des dégâts du félin tout en permettant à l’air de circuler sans entrave.

Quelques petits travaux à réaliser…
Vers la mi-août vous pourrez commencer, si vous le souhaitez bien sûr, à bouturer les « géraniums » des jardinières : Pelargonium zonale et Pelargonium peltatum (ce sont les toujours appréciés géraniums lierres). Comment procéder ? On va utiliser des boutures de tête, c’est-à-dire des boutures prélevées sur les pousses terminales des plantes. Chaque bouture mesurera 10 à 12 cm et sera toujours coupée sous un nœud (à l’intersection de la feuille, à 1-2 mm). On supprimera les feuilles à l’exception de celles du dessus.

On éliminera aussi les boutons floraux et les fleurs écloses. Pour favoriser l’apparition rapide de petites racines, on trempera la base de chaque bouture dans une poudre de bouturage. Le substrat qui servira pour remplir les pots doit être le plus léger possible : 4 parties de tourbe pour 1 partie de sable est idéal. À titre indicatif, un pot de 10 cm de diamètre peut contenir 4 boutures. Évidemment, un bon arrosage est requis dès que les opérations majeures sont terminées.

Par la suite, et pour éviter de trop importants risques de pourriture, on préférera utiliser un vaporisateur pour arroser et rafraîchir les plantes plutôt qu’un arrosoir. Afin de limiter l’évapotranspiration des boutures non encore enracinées, il est prudent d’ombrager ces dernières en cas de fort ensoleillement.

Si vous avez une vigne dans la serre, le raisin va commencer sa véraison, ce qui signifie qu’il va prendre sa teinte de maturité. C’est à ce moment que la vigne demande le plus d’attention de la part du jardinier : aération, luminosité maximale… On pratiquera ce qu’on appelle une « taille de maturation » en supprimant une ou deux feuilles proches de la grappe. À cette période de l’année, on surveillera l’éventuelle apparition de l’oïdium (feutrage blanc sur les feuilles amenant progressivement un dessèchement de celles-ci). Dans l’atmosphère particulière de la serre, les acariens peuvent, certaines années, être abondants : de nombreux bassinages limiteront leur prolifération.

Au niveau des semis, les amoureux des superbes cyclamens de Perse pourront confier les précieuses graines à la terre, ou plutôt au terreau. Un semis effectué début du mois d’août donnera des plantes aptes à fleurir 1,5 an plus tard… Patience, amis jardiniers ! !
Dans le monde des légumes de serre, on veillera à éclaircir les fruits des melons pour n’en garder que 4 par pied. On récolte les tomates au fur et à mesure de leur complète maturité.

Nous terminerons avec les concombres : on pincera le sommet de la tige ainsi que les ramifications latérales. Les fruits qui se trouvent à moins de 35-40 cm du sol seront supprimés car ils risqueraient de pourrir assez vite.

Et on continue les arrosages en gardant en tête qu’il faut éviter les arrêts végétatifs…

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction