MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Des hortensias si différents…

Vue 4993 fois
par Colour your Life • 24 juillet 2015

Quand on parle d’hortensias, on pense d’abord aux grosses têtes rondes roses, bleues, violine ou rouges, qui durent toute la belle saison et colorent les campagnes bretonnes. Pour les jardiniers avec un jardin trop ensoleillé, une terre trop sèche ou calcaire, ou encore un climat trop rude, ce bonheur semblait interdit...

Heureusement la grande famille des Hydrangeas offre des espèces plus accommodantes au soleil, à la chaleur, au calcaire, au froid et aux courants d’air… Une seule condition pour leur réussite : un sol frais en été. Ouf ! Le jardinier moderne sait y répondre avec des grains d’eau, des paillis ou des arrosages goutte-à-goutte. Et quelle récompense ! Les floraisons en boules géantes, larges épis ou aériennes panicules des Hydrangea arborescens et paniculata sont tout aussi décoratives que celles de leurs cousins, une touche contemporaine en plus.

Nouveautés !
Depuis quelques années, de nombreuses nouvelles variétés d’hydrangéas sont apparues dans les jardineries. Ces nouvelles plantes arborent de magnifiques couleurs, dans les tons de blanc ou crème, lie de vin, rose ou même rouge. Elles ont aussi des ports plus compacts qui leur permettent de se glisser partout, même dans des espaces réduits : un vrai bonheur de jardinier !

Ces hydrangeas « nouveau look » garantissent le spectacle pendant des mois, de la fin du printemps à l’automne. Qui dit mieux ? Tour à tour élégants, sensuels ou gourmands, ils séduisent grands et petits évoquant à ces derniers barbe à papa, blanc en neige ou sorbet à la fraise. Comme les hortensias classiques, ils permettent de magnifiques bouquets secs.

Ils se plaisent partout
Ils éclairent les scènes ombragées mais se plaisent tout autant en massifs au soleil, haies champêtres, courettes citadines, terrasses et même sur les balcons. Ils se marient aussi bien avec des couleurs vives qu’ils adoucissent, que des camaïeux tendres qu’ils viennent compléter en beauté. Ils contribuent à des ambiances variées : romantique, naturelle, moderne, zen et plus prosaïquement constituent une solution végétale inédite aux haies moyennes des lotissements (<2 m)

Hydrangeas à panicules : les bonnes idées du Paysagiste
Avec les Hydrangeas à panicules ou arborescens, vous pouvez jouer la carte minimaliste pour adopter un ton très contemporain. Ces plantes généreuses et abondantes assurent le décor végétal à elles seules, leur simple présence suffit sur fond de pelouse, terrasse pavée ou claustras de bois. Côté contenant, optez pour des lignes sages et des matériaux modernes et sobres. Ils doivent rester les vedettes.

En massif, la compagnie de graminées et fleurs légères d’été ou d’automne apporteront un souffle de légèreté. Les lourdes panicules ou les grosses inflorescences sphériques y gagneront beaucoup.
N’hésitez pas à marier entre eux les Hydrangeas. Leurs formes et leurs coloris se valorisent mutuellement : bonnets de dentelle, panicules, grosses têtes…camaïeux de rose, de violine, de crème ou de lie-de vin…le spectacle peut varier à l’infini !

Osez les associations fleuries avec d’autres arbustes d’été (abélia, céanothe, lagerstroemia, lespedeza, rosier…). Les jeux chromatiques les plus doux (crème, rosés, mauves) seront parfaits pour la mi-ombre. Des feuillages panachés et des fleurs pastel apporteront élégance et profondeur. Au soleil, les associations plus hautes en couleurs, plus chaleureuses seront du plus bel effet. Créez du lien entre les taches de couleurs avec des graminées cuivrées ou des feuillages argentés.

Pleins feux sur l’automne en associant ces Hydrangeas à des arbustes à feuillage doré, rouge ou pourpré, ils leur apporteront du relief et un peu de calme.

Dans un bosquet ou une haie, pensez toujours à l’intérêt aux quatre saisons en accompagnant l’Hydrangea d’un fond de verdure persistante : arbuste, grimpante ou couvre-sol.
 

Les meilleures plantes compagnes

Au printemps : crocus, clématite alpine, cœur de Marie, myosotis, narcisses, pulmonaires, primevères, scilles, tulipes botaniques
En été : rosiers remontants, clématites d’été à petites fleurs, cornouillers ou saules à feuillage panaché, phlox, fougères, gauras, hostas
En automne : asters, anémones du Japon, graminées, arbres, arbustes ou grimpantes à floraison de fin d’été (abélia, escallonia, lespedeza) ou à feuillage coloré (érable, fusain d’Europe, liquidambar, Parrotia, vigne d’ornement), persicaires
En hiver : hellébores d’Orient, bambous, bergénias, buis, bruyères, laurier-tin, lierre

 

Hydrangeas mis en scène 
Ces scènes de jardin se déclinent aussi bien en pleine terre qu’en pot. Evitez seulement les situations extrêmes comme le plein soleil ou l’ombre.

Petit jardin et terrasse à mi-ombre : une scène toute simple, peine de fraîcheur

En vedette : le duo Hydrangea a. ‘Annabelle’ et Hydrangea p. ‘Limelight’
Pour accompagner : 6 godets d’alchémille mollis, 3 à 5 godets d’anémones du Japon blanches, 2 pots de hostas et 1 lierre à feuilles panachées de crème.

Cette composition lumineuse et rafraîchissante est très décorative pendant toute la belle saison, et ne sera pas ruineuse, ni en temps ni en argent. Dispersez les vivaces sous les arbustes en les groupant par duos ou trios. Installez le lierre sur un petit tipi pour donner de la verticalité à la scène. Paillez le sol nu avec de la paillette de lin ou des coques de cacao en attendant le développement (rapide) des végétaux. Cet automne, parsemez le sol de quelques petits bulbes printaniers (crocus blancs, éranthis, scilles).

Un coin ensoleillé de la terrasse ou du jardin : des mois de spectacle sans rien faire ! 

En vedette : 1 Hydrangea paniculata à floraison crème, blanche, rose ou lie-de-vin 
Pour accompagner : 6 godets de gauras blancs, rose pâle ou rose vif.

Une scène inratable qui fait toujours beaucoup d’effet du mois de juin jusqu’aux gelées ! Assortissez la couleur de vos gauras à celle des panicules de l’Hydrangea. Leurs petits papillons légers vont s’harmoniser et en même temps contraster avec les grosses inflorescences de l’arbuste. L’ensemble va gagner en souplesse, en subtilité et en élégance. Pour une mise en scène en pot dans un espace réduit, choisissez les versions compactes des plantes. Elles existent pour les Hydrangeas et les Gauras !

Une terrasse ou un massif au soleil couchant ? Une scène moderne tout en légèreté

En vedette : 1 Hydrangea paniculata rouge ou rose
Pour accompagner : 3 pots de Pennisetum (épis bruns ou roux) + 5 godets de Stipa tenuifolia + 2 godets de Stipa testacea

Les panicules des nouveaux hydrangeas offrent souvent des teintes rose vif, rougissantes ou lie-de-vin assez inédites. Celles-ci se marient en beauté avec les ors, les cuivres et les bruns de certaines graminées pour un spectacle encore magnifié par le soleil de l’après-midi. Installez l’Hydrangea en arrière-plan. Placez les Pennisetum devant lui et terminez par un tapis de Stipa au premier plan. Ces petites graminées se ressèmeront allégrement augmentant l’impression de souplesse et de légèreté au fil des saisons. En septembre, plantez une dizaine de bulbes d’alliums pour avancer le spectacle estival.

Une Haie champêtre qui change

En vedette : 1 ou 2 Hydrangeas paniculata à floraison crème (dimensions adaptées au type de haie).
Pour accompagner : 2 lauriers-tins, 1 rosier rugueux (Rosa rugosa) à fleurs blanches + 1 cornouiller panaché (Cornus alba ‘Sibirica Variegata’) + 1 Eleagnus angustifolia + 3 touffes d’armoise Powis Castle

Ces arbustes permettent de composer une magnifique haie fleurie d’une douzaine de mètres de long. Elle sera belle même en hiver avec la présence persistante des lauriers-tins et des touffes d’armoise et les tiges rouge corail du cornouiller. Dès le cœur du printemps, les feuilles panachées de crème du cornouiller et le feuillage argenté de l’Eleagnus vont illuminer l’ensemble. Contrairement à la majorité des kit-haies du commerce dont l’intérêt fleuri est printanier, cette association sera à son apogée en été et durera jusqu’en automne grâce aux grosses roses et aux panicules des Hydrangeas.
 
 

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction