MonJardin.org
Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous, c'est gratuit! Cliquez ici

Cueillette détox

Vue 266 fois
L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 10,Mars 2016 Suivez L'esprit Jardin

La nature est décidément bien faite : au moment où notre organisme sort fatigué de l'hiver, les premières plantes sauvages et potagères disponibles sont justement celles dont les vertus dépuratives et détoxifiantes peuvent nous donner le petit coup de peps tant attendu. Dans notre magazine L’Esprit Jardin n°14 de mars 2016, notre chroniqueuse Isabelle Masson-Loodts, nous propose une sélection de cadeaux de la nature à récolter lors des promenades de mars-avril pour aider votre corps à faire un salutaire ménage printanier !  En voici un extrait :

Du bouleau (Betula verrucosa) pour se reminéraliser :
tradition ancestrale, la cure de sève de bouleau a un effet diurétique, dépuratif et tonique. On peut acheter de la sève en flacon sur l’internet ou dans les magasins d’alimentation spécialisés, mais il est possible et relativement simple de la récolter soi-même. En plus d’être détoxifiante, elle est riche en oligoéléments : sa teneur en magnésium et lithium en fait notamment un bon régulateur des humeurs parfois changeantes au moment des transitions saisonnières. Elle se consomme liquide, à raison d’1 verre par jour, le matin, à jeun, pendant 3 semaines. Le bourgeon du peuplier est lui aussi un excellent diurétique : il permet d’éliminer de l’acide urique tout en aseptisant les voies respiratoires. On peut en faire une infusion en laissant reposer 3/4 bourgeons dans 0,5 litre d’eau bouillante durant 15 minutes. Cela fonctionne aussi avec les feuilles et les écorces.

Du pissenlit (Taraxacum officinale) pour nettoyer les reins et le foie :
puissant diurétique, il rince les filtres que sont ces organes et stimule la vésicule biliaire. On dit sa cure printanière annuelle efficace contre l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes. On peut consommer ses jeunes feuilles en salade. Les racines tendres du printemps peuvent aussi être prélevées : rissolées, elles peuvent être intéressantes en guise de légume d’accompagnement. On peut aussi en faire une infusion. Comptez 30 à 60 grammes de racines et des feuilles fraîches par litre d’eau. Faites bouillir une demi-heure et laissez infuser 4 heures. Pour lutter contre les troubles hépatiques et la constipation, boire 2 verres de cette préparation par jour, entre les repas. Comme pour les autres plantes, on évitera de la récolter le long des routes où il est plus exposé à la pollution et aux déjections d’animaux pouvant véhiculer des maladies parasitaires.

Retrouvé l’article complet et les conseils d’Isabelle Masson-Loodts dans notre magazine L’Esprit Jardin n°14 de mars 2016.

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction