Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?

Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter

Chaux ou pas chaux ?

L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 18,Novembre 2019 Suivez L'esprit Jardin

📚 Nos conseils lecture

« Composts et paillis. Pour un jardin sain et productif » est disponible en librairies et sur notre e-shop au prix de 25€.

Le calcium existe dans le sol sous forme de nombreux sels ; un seul composé peut cependant être considéré comme actif : c’est le carbonate de calcium.

Le calcium est à la fois un aliment pour la plante et un amendement qui conditionne l’efficacité du complexe argile-humus.

Il favorise la croissance des plantes, donne de la résistance aux tissus végétaux et influence la formation et la maturation des fruits et des graines.
La quantité de chaux à apporter à un sol doit être déterminée par un laboratoire notamment en mesurant le pH, mais aussi en tenant compte de la nature physique du sol.

Si le sol est nettement acide (= pH en dessous de 5), il faudra presque toujours chauler ; ceci se fera progressivement, surtout en sols légers. Aux environs d’un pH de 6 (7 étant la neutralité), l’utilité du chaulage ne fait pas l’unanimité.
Le chaulage permet d’activer la vie microbienne des sols, provoquant une minéralisation plus rapide des réserves organiques. On ne chaule pas en présence directe de matières organiques ni d’engrais azotés (déperditions d’ammoniac).

Il ne suffit pas de chauler un gazon pour limiter la mousse, il faut tenir compte aussi de la pratique culturale : qualité des tontes, aération du sol et apport, ou non, d’une fumure équilibrée.

 

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »