MonJardin.org
Souhaitez-vous obtenir de plus amples renseignements sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous, c'est gratuit! Cliquez ici

Binage, arrosage, paillage : un trio de choc

Vue 622 fois
L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 25,Mai 2017 Suivez L'esprit Jardin

Comme chacun le sait, l’homme n’est pas capable de vivre très longtemps sans eau. Il en est de même pour la grande majorité des plantes.

L’eau se compose de deux gaz : l’hydrogène et l’oxygène. Ces deux éléments entrent également dans la composition des plantes et leur sont fournis en grande partie par l’eau. De plus, l’eau sert de « véhicule » aux autres éléments absorbés par la plante dans le sol. Ces éléments ne peuvent servir de nourriture aux végétaux que sous une forme soluble.

L’eau du sol, en provenance des précipitations naturelles ou des arrosages chargés de différents éléments qu’elle a dissous à son passage, arrive à la portée des poils absorbants des racines par où elle pénètre dans celles-ci. Sous l’action de différentes forces qu’il serait trop long de décrire, l’eau chemine par la tige pour finalement arriver aux feuilles.

Là elle s’évapore en abandonnant les éléments nutritifs qu’elle transportait. Pendant la végétation il se produit donc, des racines vers les feuilles, une ascension constante d’eau chargée de principes nutritifs. Plus la durée de végétation d’une plante est courte, plus le passage de l’eau dans les tissus de la plante doit être rapide. Il est donc indispensable que la plante concernée ait en permanence de l’eau à sa disposition. En été, lors des fortes chaleurs, lorsque les couches superficielles du sol sont plus ou moins sèches, on voit se faner les plantes qui y poussent.

Cet incident dans la végétation provient du fait que la quantité d’eau que la plante transpire n’est pas immédiatement remplacée dans ses cellules par l’eau absorbée au niveau de ses racines. Les tissus de la plante perdent alors leur rigidité et la plante fane. C’est en observant ce phénomène qu’on se rend compte de l’importance des arrosages.

La meilleure eau d’arrosage est l’eau de pluie, mais elle n’est pas toujours disponible en quantités suffisantes pour satisfaire les besoins du potager. On peut alors se rabattre sur l’eau de ville.

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction