MonJardin.org
Souhaitez-vous recevoir des informations personnalisées sur votre jardin?
Vous avez déjà un compte MonJardin.org? Connecter
Inscrivez-vous gratuitement !

Ayant la forme d’un hérisson…

Vue 663 fois
L'esprit Jardin par L'Esprit Jardin • 20 mars 2016 Suivez L'esprit Jardin

Les Echinacea purpurea sont des plantes vivaces aux nombreuses qualités. Ce genre a été créé par un botaniste allemand du nom de Konrad Moench (1744-1805). Étymologiquement parlant, cela signifie « ayant la forme d’un hérisson » et, effectivement, la forme du disque central des capitules ressemble à une boule épineuse.

De juillet à septembre !
Peu délicate, cette espèce présente des tiges érigées, assez raides et rugueuses. Les fleurs sont rose foncé à pourpre et mesurent généralement entre 7 et 10 centimètres. Elles sont nombreuses sur les plantes déjà bien installées. La floraison débute avec le mois de juillet et se termine en septembre ou octobre suivant les conditions climatiques de l’arrière-saison. Une touffe de trois ans peut présenter un diamètre de plus de 40 centimètres. Au moment de la floraison, les tiges de cette magnifique vivace culminent à près de 80 centimètres.

On utilise Echinacea purpurea pour créer de grandes taches pourpres dans les massifs, parmi les autres vivaces et les annuelles. Il n’est pas rare non plus d’observer de larges touffes isolées dans les pelouses. Si on souhaite mettre sur pied des bordures de chemin sortant de l’ordinaire, les rudbeckies pourpres sont les plantes qui conviennent le mieux, mais il faudra alors tenir compte de leur hauteur quand elles fleurissent car elles ne cacheront pas les plantes installées juste derrière elles.

Comme le feuillage est très foncé et que les fleurs ne le sont pas moins, il est judicieux de planter Echinacea purpurea devant ou à proximité de végétaux à fleurs blanches ou à feuillage argenté ou doré. Au niveau de la culture, cette vivace apprécie un sol léger, fertile, travaillé en profondeur. S’il supporte le plein soleil dans les terres gardant une bonne humidité durant l’été, l’échinacée pourpre marque une nette préférence pour les emplacements abrités du chaud soleil de midi.

Les planter, les entretenir et les multiplier
Afin de permettre un développement harmonieux de chaque touffe, il est prudent d’espacer chaque pied d’une bonne cinquantaine de centimètres. Les soins à apporter à ces vivaces sont relativement limités. Quand l’été est sec, il faut d’abord ameublir le sol tout autour des plantes avant de les arroser abondamment.

Pour garder l’humidité du sol plus longtemps la mise en place d’un paillis peut s’avérer d’une grande utilité (cosses de coco, paillettes de chanvre ou, tout simplement, des herbes de tonte). Dès que les fleurs se fanent, il faut les couper pour ne pas épuiser la plante et lui permettre de concentrer son énergie sur la production de nouvelles fleurs. La multiplication des Echinacea purpurea peut se faire de deux manières distinctes : la division et le semis.

La division des fortes touffes doit se faire délicatement en automne ou au printemps. Si on se réfère à l’expérience de nombreux jardiniers, il semble que la division printanière donne de bien meilleurs résultats. La technique du semis permet d’obtenir de nombreuses plantes à peu de frais.

On sèmera les graines en février-mars sur couche chaude ou sur un appui de fenêtre, à une température de 15 à 18°C. Le substrat de semis doit être composé d’un mélange composé pour moitié de terreau de bonne qualité et pour moitié de sable de rivière.

La germination demande entre 10 et 30 jours et peut être irrégulière. Dès que les plantules sont manipulables, on les repiquera dans de petits pots avant de les mettre définitivement en place au jardin. Le semis des Echinacea peut encore se faire au début de l’été, entre la mi-mai et le début du mois de juillet.

En savoir plus sur L'Esprit Jardin »

Réactions

Il n'y a pas encore de réaction.

Connectez-vous pour placer une réaction